Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba demande instamment d'inverser l'inégalité dans le processus mondial de vaccination anti-covirus

Nations Unies, 23 septembre (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Díaz-Canel a fait appel jeudi aux Nations Unies à inverser l'inégalité dans le processus de vaccination mondiale contre la Covid-19 dans le cadre du segment virtuel de haut niveau de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies.

Le président Diaz-Canel a fait cette exhortation alors qu'il a déclaré que plus de 80 % des doses de vaccins dans le monde ont été administrées dans des pays à revenu moyen ou élevé dont la population représente moins de la moitié des habitants de la planète.

« Des centaines de millions de personnes dans les pays à faible revenu attendent toujours leur première dose et ne peuvent même pas estimer si elles la recevront un jour », a dit le mandataire.

Dans son discours, il a qualifié d'inconcevable une telle inégalité alors que les dépenses militaires en 2020, au plus fort de la pandémie, s'élevaient à près de deux mille milliards de dollars.

Le président cubain se demande « combien de vies auraient été sauvées si ces ressources avaient été consacrées à la santé ou à la production et à la distribution de vaccins ».

« La réponse possible réside dans le changement de paradigme et la transformation d'un ordre international profondément inégalitaire et antidémocratique qui privilégie l'égoïsme et les intérêts mesquins d'une minorité », a manifesté le chef d'État cubain.

jcc/mem/ool