Agence de Presse de l'Amérique Latine

La vaccination des enfants à Cuba s’avère un pas de plus pour la vie

Par Rosmerys Bernal Piña

La Havane (Prensa Latina) Au milieu de la situation épidémiologique mondiale complexe causée par la pandémie de Covid-19, la campagne cubaine de vaccination des enfants contre la maladie est un pas de plus vers la vie. 

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) a récemment averti que les enfants pas encore vaccinés contre le nouveau coronavirus dans la plupart des pays représentent un pourcentage plus élevé d'hospitalisations et même de cas mortels dus à la maladie. 

En 2020, plus de 1,5 million de cas SARS-CoV-2 en âge pédiatrique ont été signalés en Amérique latine et dans les Caraïbes,  alors qu'au cours des neuf mois le nombre de nouvelles infections a dépassé 1,9 million, selon les données de l'agence sanitaire régionale.

Cuba a enregistré un total de 26 989 mineurs au cours des 15 derniers jours, soit une moyenne de 1 799 toutes les 24 heures,  d’après les spécialistes du ministère de la santé publique du pays.

Dans ce contexte, le Centre de contrôle d'État des médicaments, des équipements et des dispositifs médicaux (Cecmed), a approuvé le 3 septembre la première campagne de vaccination groupale chez les enfants âgés de 2 à 18 ans.

Du 5 septembre à la même date en novembre, les enfants de 12 à 18 ans seront vaccinés avec Soberana 02, tandis que ceux de 2 à 11 ans recevront des doses de l'injectable du 15 septembre au 15 novembre.

En outre, Soberana Plus sera administré comme dose de rappel.

Toujours du 3 septembre au 4 octobre, les élèves de 12e année et les jeunes de 18 ans en dernière année d'enseignement pré-universitaire (baccalauréat) et technique professionnel, ainsi que ceux en dernière année de formation des enseignants, recevront trois doses du vaccin Abdala.

Il s'agit d'un processus échelonné de sorte qu'à la fin du mois une grande partie de la population pédiatrique aura reçu la première des trois injections prévues dans les deux calendriers de vaccination.

Pendant cette période les enfants en bonne santé seront vaccinés, y compris ceux qui souffrent de maladies chroniques compensées.

Les personnes sous traitement stéroïdien devant attendre de minimiser ces doses dans leur sang, les personnes allergiques au thiomersal et les convalescents recevront le produit plus tard.

Avec Soberana 02, "après deux doses, 99,3 % des enfants âgés de 3 à 11 ans et 92,9 % de ceux âgés de 12 à 18 ans présentaient une réponse en anticorps quatre fois supérieure au niveau pré-vaccinal", selon un texte de l'IFV.

La réponse immunitaire est supérieure à 50 % à partir de 14 jours après la deuxième dose du produit. Cette réponse en anticorps est également beaucoup plus élevée que celle induite par une infection naturelle chez les enfants, affirment les experts.

Ils ajoutent qu'après l'administration de la dose de rappel de Soberana Plus, une augmentation significative de la réponse de toutes les variables immunologiques est détectée.

Aucun effet indésirable grave ou sévère n'a été signalé, 94,6 % étaient légers et 5,4 % modérés ; la plupart d'entre eux sont apparus dans les 24 premières heures suivant l'administration du vaccin et ont duré moins d'un jour.

Cuba détient une vaste expérience dans la recherche et la production de vaccins utilisés sur son territoire et à l'étranger, ainsi que dans les campagnes de vaccination de la tranche d’âge la plus jeune.

jcc/jcm/alb/rbp