Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba vers la normalité avec la réouverture du commerce et de la gastronomie

La Havane, 25 septembre (Prensa Latina) Avec la réouverture hier de services de commerce et de gastronomie dans huit provinces, Cuba a débuté un retour à la normalité après un an et demi de restrictions dues à la pandémie de la Covid-19.

La décision concerne huit provinces : La Havane, Matanzas, Cienfuegos, Ciego de Ávila, Santiago de Cuba, Guantánamo, Mayabeque et la municipalité spéciale Isla de la Juventud, qui ont maintenu une tendance à la baisse de l’incidence des cas positifs à cette maladie.

Cette décision s’appuie également sur le succès du processus de vaccination de la population cubaine âgée de plus de deux ans, une condition qui, tout en n’empêchant pas la possibilité de contagion, garantit une plus grande protection et doit être accompagné par le respect des protocoles et des mesures de protection, d’hygiène et distanciation établis.

Pour les territoires autorisés à la réouverture, les services seront rétablis de manière progressive et avec l'objectif d’éviter des agglomérations, de longues attentes et des concentrations de personnes, puisqu’il s’agit de relancer l’activité économique en fonction de la situation épidémiologique de chaque lieu.

Comme la ministre du Commerce intérieur, Betsy Diaz, et les gouverneurs de La Havane, Reynaldo Garcia, et de Matanzas, Mario Sabines, l’ont expliqué à la population, lors d'une émission télévisée, la stratégie décidée se base se base sur un protocole de santé et des restrictions, car dans les zones où il y a des événements de transmission active de la Covid-19 l’ouverture n'aura pas lieu.

Dans le cas de la capitale du pays, la prestation de services dans les unités autorisées à ouvrir est jusqu’à 21:30, heure locale, puisque la mobilité des personnes est réduite à partir de 22:30.

Pour Matanzas, 81 centres gastronomiques certifiés dans les 13 communes ont été ouverts pour offrir des services jusqu’à 20:00, la mobilité étant réduite à partir de 21:00.

Pour toutes les provinces concernées, la reprise progressive du commerce et de la gastronomie et des formalités notariales, des service de l’état civil et de la propriété a nécessité une révision de tout ce qui concerne les transports, les services juridiques, l’aménagement du territoire et d’autres activités.

En outre, les ouvertures accordées sont précédées d’une commission qui évalue, dans chaque territoire, quel centre remplit les conditions et lequel ne dispose pas de celles permettant de recevoir du public alors qu'il y a encore une forte transmission du virus SARS-COV-2 et de ses variantes.

D’où la certification initiale, suivie d’un processus d’inspection sanitaire d’État pour vérifier si les exigences et les mesures prises pour la prestation du service en question sont maintenues.

Dans chaque lieu, outre l’utilisation obligatoire du masque et des désinfectants, une hygiène rigoureuse dans la préparation et la vente des aliments, la distanciation physique et la ventilation naturelle sont exigées. Pour éviter les concentrations de public, les personnes sont invitées à réserver par téléphone ou sur les plateformes numériques.

Toutes les mesures et tous les principes adoptés s’appliquent aussi bien au secteur public qu’au secteur non étatique, car le but est d’agir de manière responsable.

Cuba prépare également la reprise progressive du tourisme avec la réouverture de ses frontières à partir du 15 novembre prochain, quand elle estime que plus de 90 pour cent de sa population aura reçu les trois doses de vaccins contre la Covid-19 mis au point par les propres institutions scientifiques du pays.

peo/msm/crc