Agence de Presse de l'Amérique Latine

L'Algérie qualifie les liens militaires Maroc-Israël de jeu dangereux

Alger, 27 septembre (Prensa Latina) Les nombreux accords entre le Maroc et l’Israël pour la fabrication d'équipements militaires dans le premier ont été qualifiés aujourd'hui de jeu dangereux par les médias algériens.

Les pactes de partenariat, notamment dans le secteur de la défense, entre le Maroc et l’Israël se sont multipliés depuis la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays en décembre 2020, souligne l'influent quotidien Al Watan (La Nation, en arabe) à la Une.

L’Israël cherche à développer une industrie militaire au Maroc via accord pour la fabrication de munitions et d'équipements pour avions de chasse, de systèmes de communication avancés et d'une meilleure visibilité rapporté par les médias espagnols.

En outre, le royaume alaouite construira également des drones kamikazes pour le compte de l'industrie militaire israélienne.

Les drones sont des engins sans pilote utilisés pour des missions de surveillance, voire pour le bombardement de positions ennemies. Pendant la Seconde Guerre mondiale, kamikaze était le nom donné aux pilotes suicidaires japonais qui pilotaient des avions chargés de bombes contre des navires de guerre alliés, notamment dans l'océan Pacifique.

L'éditorial du quotidien algérien intervient dans un contexte de tensions croissantes entre les deux pays du Maghreb depuis qu'Alger a accusé Rabat de soutenir, à l'instigation d'Israël, les auteurs des incendies de forêt balayant des milliers d'hectares de forêt dans le nord de la Kabylie début août.

jcc/mem/msl