Agence de Presse de l'Amérique Latine

L'ambassadeur cubain en Argentine condamne la campagne médiatique contre son pays

Buenos Aires, 29 septembre (Prensa Latina) L'ambassadeur de Cuba en Argentine Pedro Pablo Prada a déploré mardi les actions de certains médias argentins attachés à dénigrer son pays par le biais du journalisme de guerre, tout en ignorant le blocus auquel on est confronté. 

Lors de derniers jours, certains médias de ce pays  se sont faits les porte-parole de prétendues dénonciations d'un observatoire des droits de l'Homme autoproclamé et d'un rapport sur le séjour de l'ex-footballeur Diego Armando Maradona à Cuba.

« Le journalisme de guerre sans valeurs ni courage aujourd'hui en Argentine est le porte-parole d'un observatoire préoccupé par les droits économiques, sociaux et politiques à Cuba, incapable d'observer le blocus (économique, commercial et financier) des États-Unis qui empêche sa réalisation, même en cas de pandémie", a dénoncé  Prada.

Avec le hashtag #NoDejesQueTeEngañen, le chef de la mission diplomatique cubaine a qualifié de misérable ce type de journalisme visant à dénigrer son pays.

« Ils se rendent aux États-Unis pour acheter des mots qui offensent leurs femmes combatives et vertueuses et détruisent la mémoire de notre ami Maradona, dont les exploits inspirent et unissent l'Argentine", a souligné le diplomate.

Prada a de même souligné que ce "journalisme de guerre, aveuglé par la haine et le mercenariat, n'avait pas vu et réduit au silence le fait que dans des dizaines de villes et villages d'Argentine, y compris des célébrités, ont défilé dimanche dernier en soutien à une caravane mondiale contre le blocus des Etats-Unis".

Il a en outre qualifié ces attaques d'immense lâcheté et de cynisme des puissances médiatiques financées et guidées par le même empire qui bloque Cuba, "parce que nous ne nous rendrons pas et nous ne baisserons pas la tête" (…)".

jcc/jha/may/cvl