Agence de Presse de l'Amérique Latine

Enquête sur des abus sexuels au sein de la sélection féminine de football vénézuélienne

Caracas, 6 octobre (Prensa Latina) Le ministère public du Venezuela a ouvert aujourd’hui une enquête contre l’ancien directeur technique de l’équipe nationale féminine de football, Kenneth Zseremeta, pour des cas présumés de harcèlement et d’abus sexuels contre des joueuses.

Dans un message publié sur le réseau social Twitter, le procureur général a annoncé le début des enquêtes à la suite d’une lettre de dénonciation rendue publique la veille et signée par des membres de la sélection vénézuélienne.

'Nous avons décidé de rompre le silence pour éviter que les situations d’abus et de harcèlement physique, psychologique et sexuel causées par l’entraîneur de football Kenneth Zseremeta ne fassent plus de victimes dans le football féminin et dans le monde', ont déclaré les athlètes dans le communiqué.

Elles ont précisé que de 2013 à 2017 de nombreux incidents, tels que des épisodes d’abus physiques et psychologiques pendant les entraînements, des accusations soutenues par certains membres du corps technique.

Selon la plainte, les joueuses de la communauté LGBTI étaient constamment remises en question en raison de leur orientation sexuelle, tandis que le harcèlement des athlètes hétérosexuels était constant.

Les signataires de la missive ont demandé à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), aux confédérations et ligues de ce sport d’interdire à l’entraîneur d'exercer dans le monde du football.

Face à ce scénario, la Fédération vénézuélienne de football (FVF) a réaffirmé son engagement à faire valoir l’intégrité et les droits des femmes dans le sport. "Il est temps de lutter pour le respect et l’équité", a-t-elle souligné.

peo/msm/Wup