Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les États-Unis transfèrent et forment des terroristes dans leurs bases illégales en Syrie

Damas, 6 octobre (Prensa Latina) Les forces nord-américaines ont transféré aujourd’hui un nouveau groupe d’extrémistes de l’État Islamique (Daech, en arabe) dans une de leurs bases illégales en territoire syrien, rapporte le portail d’information Athr Press. 

Selon des activistes locaux cités par le média, au moins 50 terroristes, dont certains de nationalité britannique et russe, ont été transférés à bord de deux hélicoptères de transport militaire dans cette enclave établie dans la ville de Shaddadi, au sud de la province de Hasakeh.

Ces radicaux ont été sortis de la prison Al-Sinaa contrôlée par la milice séparatiste des Forces démocratiques de Syrie (FDS), parrainée par Washington, ont précisé les sources.

Il a été ajouté que ces mercenaires reçoivent un entraînement au sein de cette base de Washington et sont ensuite affectés à des missions visant à déstabiliser les zones contrôlées par le gouvernement en attaquant des points de l’armée syrienne et des communautés civiles, en plus du fait qu'ils sont également utilisés pour protéger les installations pétrolières occupées par les troupes nord-américaines.

Selon Damas, Washington offre refuge et protection aux terroristes dans ses bases où ils sont entrainés et armés pour ensuite être au service des plans déstabilisateurs nord-américains.

La Syrie a dénoncé à cet égard que les récentes attaques de l'État Islamique contre des militaires et des civils dans le désert sont planifiées et facilitées par les forces nord-américaines qui leur fournissent des armes et des renseignements afin de prolonger la guerre dans cette nation du Levant.

peo/mem/fm