Agence de Presse de l'Amérique Latine

« Cuba est en passe d'un redressement économique progressif »

La Havane, 7 octobre (Prensa Latina) Cuba est entrée dans une phase de reprise économique progressive accompagnée d'un contrôle efficace de la Covid-19 et elle envisage l’obtention d’une croissance au plus haut niveau possible d'ici la fin 2021,  selon le vice-premier ministre cubain, Alejandro Gil.

« Au cours des deux derniers mois, sans faire preuve d'un optimisme excessif et sans ignorer  le scénario complexe dû à la pandémie et le durcissement inébranlable du blocus économique des Etats-Unis , les conditions sont devenues plus favorables à une reprise solide », a-t-il insisté.

A l’occasion de la Conférence économico-productive Cuba 2021 se déroulant jusqu'au 28 octobre, M. Gil a dit que cette étape exigeait des efforts exceptionnels pour que les mesures, les transformations et les politiques approuvées par le gouvernement à cette fin aient été efficaces.

Le ministre de l'économie et de la planification a également mentionné parmi ces actions toutes celles qui visent à renforcer et à donner plus d'autonomie à l'entreprise publique socialiste en tant que sujet principal du modèle économique cubain,  en plus d'autres formes de gestion comme les coopératives non agricoles et le travail indépendant (privé).

À cet égard, il a souligné l'importance de l'agrément des micro, petites et moyennes entreprises (MPME),  ce qui  signifie  avoir franchi comme jamais avant un ensemble d'étapes visant  un meilleur démarrage de l'année 2022, auquel contribuera l'ouverture du tourisme à partir du 15 novembre.

D’après Gil  il était question de créer un cadre donnant un coup de pousse au redressement  économique « malgré la situation financière et inflationniste tendue que nous traversons, également marquée par des pénuries, des prix élevés et des illégalités, dont la solution réside dans notre capacité à nous de créer davantage de biens et de services ».

« A cet effet, tous les mécanismes possibles ont été assouplis et les obstacles ont été éliminés dans l'intérêt de l'efficacité, de la productivité et de l'innovation dans toutes les formes de gestion étatique et non étatique, avec de bonnes pratiques et des résultats encourageants ».

jcc/acl/crc