Agence de Presse de l'Amérique Latine

Elementa célèbre le prix de la Colombie au Bocuse d'Or

Bogota, 7 octobre (Prensa Latina) L'organisation de défense des droits de l'Homme Elementa a célébré aujourd'hui le prix remporté par la Colombie au concours gastronomique Bocuse d'Or avec des plats à base de feuilles de coca organisé à Lyon. 

La nation sud-américaine a reçu le prix du concours organisé fin septembre dans la ville française, berceau du célèbre chef Paul Bocuse, précurseur de cette biennale où se mettent en lice les meilleurs chefs de plusieurs pays.

Au moyen du projet "Coca, pas cocaïne" né en 2019 dans le but de changer l'image de la feuille de coca et de soutenir les communautés productrices à travers la gastronomie, le célèbre colombien Carlos Pájaro et son équipe ont été récompensés.

Le projet rassemblait diverses préparations à base de feuille de coca, de mambe ou d'ypadú et de farine de coca, dont les indigènes de la Sierra Nevada de Santa Marta étaient les véritables personnages  principaux.

Elementa est une équipe multidisciplinaire et féministe qui travaille à partir d'une approche socio-juridique et politique pour contribuer à la construction et au renforcement régional des droits de l'Homme à travers ses bureaux en Colombie et au Mexique.

Cette équipe cherche à réfléchir à la viabilité juridique de la déclaration des usages ancestraux de la feuille de coca comme patrimoine culturel immatériel en Colombie.

À travers une révision de la loi nationale et internationale,  quatre concepts clés par rapport aux  usages ancestraux de la coca : la culture, le patrimoine culturel, l'identité et la mémoire collective y sont explorés.

Elementa considère également qu'il est nécessaire de dépasser les politiques prohibitionnistes et de s'orienter vers la conception et la mise en œuvre de législations et de politiques publiques sur la production et la consommation de substances psychoactives dans une perspective de droits et de santé publique.

jcc/mgt/otf