Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Mexique accueille de nouvelles discussions entre le gouvernement vénézuélien et l’opposition

Caracas, 9 octobre (Prensa Latina) La quatrième série de pourparlers entre le gouvernement et l’opposition vénézuélienne débutera au Mexique le 17 octobre prochain. 

Selon des articles de presse, la réunion se tiendra du 17 au 20 de ce mois et les deux délégations ont jusqu’à présent confirmé leur participation.

La veille, le président Nicolas Maduro a exprimé l’espoir que de nouveaux accords et des résultats positifs pour le peuple émergeraient à cette occasion.

Le mois dernier, la troisième rencontre a été sur le point d’être suspendue, lorsque la commission gouvernementale a émis un communiqué selon lequel sa délégation ne se présenterait pas, après que la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, ait remis en question les droits de l’Homme au Venezuela devant l’Organisation des Nations Unies.

Les tensions se sont ensuite apaisées après que le Ministère norvégien des Affaires étrangères ait réaffirmé sur le réseau social Twitter son attachement au processus de négociation vénézuélien au Mexique, et que le pays scandinave agissait en tant que facilitateur impartial.

"Nous soulignons que la récente déclaration devant l’ONU ne doit pas être interprétée comme incompatible avec cela. Notre rôle dépend de la pleine confiance des parties", avait déclaré le ministère du pays européen médiateur dans ces discussions.

Le Gouvernement bolivarien et l’extrême droite ont entamé en août dernier une table ronde au Mexique pour parvenir à des accords nationaux, un certain nombre de consensus ayant déjà été trouvés.

Parmi eux, l’inscription de ce secteur politique aux élections régionales du 21 novembre prochain, la ratification et la défense de la souveraineté du Venezuela sur la Guyane Esequiba, ainsi que des pactes relatifs à la protection sociale des Vénézuéliens.

Toutefois, deux des points clés des négociations sont encore en discussion, à savoir la levée des sanctions par les États-Unis et leurs alliés et la restitution des actifs volés à la nation sud-américaine par différentes entités internationales.

peo/ga/ycv