Articles

La croisade condamnée en France contre Cuba et sa révolution

Paris, 25 octobre (Prensa Latina) L'association Cuba Si France a répudié aujourd'hui la campagne promue et financée par les Etats-Unis visant à  subvertir l'ordre constitutionnel de l'île et détruire sa Révolution, une croisade contre laquelle elle a ratifié sa solidarité. 

Dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, l'organisation qui accompagne depuis plus de 30 ans ce pays des Caraïbes a repris sa condamnation du blocus économique, commercial et financier imposé par Washington depuis six décennies, une politique guidée par l'intérêt d'un changement de régime.

L'association a exprimé son rejet des manifestations convoquées à Cuba pour le mois de novembre par des contre-révolutionnaires salariés, qu'elle a qualifiées de manœuvres violentes et de provocations organisées de l'extérieur, dans l'intention de préparer une intervention humanitaire de l'armée nord-américaine.

« Nous dénonçons et condamnons fermement le blocus génocidaire imposé depuis six décennies par le gouvernement terroriste des Etats-Unis et toutes les tentatives visant à détruire l'œuvre profondément humaniste d'un peuple souverain et indépendant ».

Selon Cuba et la France,  c’est une menace grave compte tenu de l'historique des actions de déstabilisation et des changements de régime orchestrés par Washington contre le Venezuela, la Bolivie et d'autres pays.

À cet égard, il a soutenu le droit du gouvernement et du peuple de l'île à se défendre, et notamment la "juste interdiction des manifestations contre-révolutionnaires" face à la "tentative de liquider la Révolution cubaine et de la remplacer par un régime mafieux à la botte des États-Unis".

« Nous réaffirmons que nous sommes résolument aux côtés du peuple cubain et de son gouvernement socialiste dans la confrontation avec les prétentions guerrières de Washington », a affirmé l'association, créée en 1991 et forte d'une longue histoire d'activités sur le sol français en soutien à Cuba.

jcc/acl/wmr