Articles

Israël continue d’étendre ses colonies au milieu des critiques

Tel Aviv, 27 octobre (Prensa Latina) Israël a autorisé aujourd’hui la construction de trois mille 144 logements pour des colons juifs en Cisjordanie, et ce au milieu de vives critiques internationales pour l’occupation de terres palestiniennes.

Le Haut Comité de la Planification de l’Administration Civile, organisme dépendant de l’armée et chargé de gérer l’occupation des territoires palestiniens, a approuvé ce projet lors d’une réunion tenue ce mercredi.

Cette décision coïncide avec la vague de condamnations d'Israël, notamment depuis l’annonce de ce plan la semaine dernière, de la part de nombreux pays et organisations internationales s'opposant à cette politique expansionniste.

Les critiques ont pris de l’ampleur dimanche dernier, lorsque le ministre israélien du Logement, Zeev Elkin, a annoncé l’appel d’offres pour la construction de 1 355 logements dans sept colonies.

Les États-Unis se sont même distanciés sur ce point de leur allié en critiquant hier Tel-Aviv.

L’Égypte, la Jordanie, la France, l’Union européenne et l’ONU, entre autres, ont condamné séparément cette décision et ont appelé à une solution négociée du conflit incluant la création d’un État palestinien.

Les colonies sont illégales au regard du droit international et constituent un obstacle majeur à la paix, a déclaré il y a deux jours l’envoyé des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland.

En Israël, de nombreuses voix se sont également élevées contre l’expansion de ces colonies, y compris au sein du gouvernement de coalition qui regroupe des partis de diverses tendances politiques : extrême droite, pacifistes, centre et islamistes.

Le vice-ministre israélien de l’Économie, Yair Golan, a justement averti que la décision unilatérale de construire ces logements menaçait de détruire l’alliance.

Les dirigeants du parti travailliste, Merav Michaeli et du parti Meretz, Nitzan Horowitz, ont également critiqué la décision prise par le chef du gouvernement Naftali Bennett, qui n’a pas consulté les autres membres de l’alliance au pouvoir.

Le journal The Jerusalem Post a révélé que les deux sont 'fatigués' d’être informés par surprise des actions du titulaire de la Défense, Benny Gantz, et du reste des ministres de droite.

Selon l’organisation non gouvernementale israélienne La Paix Maintenant, fondée par d’anciens militaires, vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-Est plus de 665 000 colons juifs répartis en 145 colonies et 140 avant-postes pour de futures colonies sont déjà installés.

peo/mem/rob