Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba donne le feu vert pour les prêts en devises étrangères aux MPME et aux coopératives

La Havane, 2 novembre  (Prensa Latina) La Banque centrale de Cuba (BCC) a autorisé l'octroi de prêts en devises étrangères aux coopératives non agricoles et aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME), selon le Journal officiel n° 125. 

Par l'intermédiaire de Financiera Iberoamericana S.A., les parties intéressées pourront accéder à des financements dans des devises librement convertibles acceptées par la BCC, ce qui devrait entrer en vigueur à la fin de cette semaine. Il s'agit d'un nouveau pas de la nation caribéenne pour promouvoir le développement d'autres acteurs économiques, l'une des stratégies du pays pour faire face aux difficultés de la production de biens et de services, selon les autorités cubaines  lors de la dernière session du Parlement.

En un peu plus d'un mois, l'île a approuvé 324 MPME, dont 307 sont privées et huit appartiennent à l'État, ainsi que neuf coopératives non agricoles (CNA).

Lundi, le ministère de l'économie et de la planification a ouvert un nouvel appel à candidatures pour la création de ces formes de gestion, qui comprennent les activités de construction et les services de transport.

En outre, la possibilité d'opter pour des lignes précédemment ouvertes, comme la production alimentaire et les entreprises technologiques, est maintenue.

Les MPME et les CNA approuvés à ce jour sont dispersés dans tout le pays et 22 font partie de projets de développement local.

Cinquante-trois pour cent d'entre elles sont des reconventions d'entreprises existantes et 47 % sont nouvelles, mais dans tous les cas ce sont des domaines ayant marqué le développement socio-économique du pays.

Les activités manufacturières, notamment la fabrication de matériaux de construction, de meubles, de textiles, de chaussures et de matières plastiques, sont parmi les plus représentées parmi les entreprises nouvellement créées.

Selon le ministère de l'économie et de la planification, on estime que les MPME et les coopératives non agricoles approuvées créeront  4 468 nouveaux emplois.

jcc/jcm/kmg