Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des militaires chiliens condamnés pour l'assassinat de collaborateurs d’Allende

Santiago du Chili, 4 novembre (Prensa Latina) La Cour d’Appel de Santiago a confirmé aujourd’hui les condamnations de sept anciens militaires pour l’assassinat de 23 collaborateurs de l’ancien président chilien Salvador Allende lors du coup d’État mené par Augusto Pinochet en 1973.

Le tribunal a condamné l’ancien brigadier Pedro Espinoza à 20 ans de prison en tant que coauteur du meurtre de 15 des victimes, tandis que Servando Maureira et Jorge Herrera (déjà décédé) ont été condamnés à neuf ans de prison.

Quatre autres militaires, Teobaldo Mendoza, Eliseo Cornejo, Bernardo Soto et Jorge Gamboa, ont été condamnés à sept ans de privation de liberté, rapporte Radio Cooperativa.

Le 11 septembre 1973, à la suite du bombardement du Palais de la Moneda, les sept membres de l’armée ont fait sortir de l’enceinte 23 travailleurs, les ont emmenés au régiment Tacna pour les torturer, puis les ont transportés au fort Arteaga, où ils ont été fusillés, leurs corps ayant ensuite disparu.

Parmi les victimes figuraient des conseillers du président, des membres de son corps de sécurité, des médecins, des économistes et des universitaires.

Selon un rapport de la Commission Valech, publié en 2011, pendant la dictature de Pinochet (1973-1990), plus de 40 mille cas de violations des droits de l’Homme ont été enregistrés dans le pays, dont trois mille 65 assassinats et disparitions.

peo/mgt/car