Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les banques belges exhortées à ne pas se soumettre au blocus contre Cuba

Bruxelles, 24 novembre (Prensa Latina) La Coordination belge contre le blocus de Cuba organise aujourd'hui une nouvelle mobilisation pour exiger que les banques opérant dans le pays ne se soumettent pas au blocus étasunien accompagné de sa composante extraterritoriale.

Par la suite d’une manifestation mercredi dernier dans la ville francophone de Liège, le mouvement qui rassemble des associations et des citoyens de divers domaines de la société belge, portera sa protestation dans la ville flamande de Gand.

« Notre objectif est de dénoncer le fait que des banques comme ING et BNP-Paribas-Fortis ne permettent pas les transferts vers Cuba, en l'occurrence les transferts pour l'aide humanitaire, ce qui est inacceptable », a dit à Prensa Latina Wim Leysens, membre du secrétariat du Comité de coordination.

Selon le militant de la solidarité, cette position représente une attitude de complicité avec le blocus nord-américain, contraire aux lois nationales et européennes interdisant la portée extraterritoriale des réglementations étrangères.

La campagne lancée cette année par la Coordination belge contre le blocus de Cuba comprend l'envoi de courriels aux autorités fédérales et aux directeurs des institutions financières ING et BNP-Paribas-Fortis : « Nous avons déjà envoyé une cinquantaine de courriels aux ministres des finances et de l'économie pour leur rappeler que les banques ne doivent pas ignorer les lois et les inciter à prendre des mesures alors que nous demandons aux banques d'autoriser des transferts ».

jcc/rgh/wmr