Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Marche pour la Patrie en soutien au président se poursuit en Bolivie

 La Paz, 24 novembre (Prensa Latina) Les représentants de la soi-disant Marche pour la Patrie en soutien au gouvernement du président Luis Arce et à la démocratie ont entamé  mercredi le deuxième jour de la mobilisation en direction de La Paz.

"Nous sommes heureux de la réponse. Depuis 05h00, le peuple est mobilisé et marche", a déclaré le leader du Mouvement vers le socialisme (MAS), Evo Morales, qui dirige la marche depuis mardi, selon l'Agence bolivienne d'information (Agencia Boliviana de Información).

M. Morales a souligné que « le peuple sait qu'il existe un groupe de droite qui nuit au pays et ne veut pas que les familles pauvres relèvent leur économie ».

Contrairement au gouvernement de facto de Jeanine Áñez, l'administration de M. Arce cherche à relancer l'économie et à attirer l'attention du peuple bolivien sur la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Parmi les organisations qui mènent la mobilisation figurent la Central Obrera Boliviana et le Pacto de Unidad, composé d'organismes tels que la Confederación Sindical Única de Trabajadores Campesinos.

La Confédération nationale des femmes paysannes indigènes - Bartolina Sisa et la Confédération syndicale des communautés interculturelles indigènes font également partie de la marche.

La liste des institutions sociales qui composent la Marche pour la patrie comprend le Conseil national des Ayllus et Markas de Qullasuyu et la Confédération des peuples indigènes de l'est de la Bolivie.

Ils sont partis mardi de Caracollo - département d'Oruro-, emmenés par le président Arce, le vice-président David Choquehuanca et Morales.

M. Arce a appelé tous les Boliviens à défendre l'unité face à l'agression de l'opposition.

jcc/mgt/lpn