Articles

La Russie veut renforcer son armée face aux actions de l'OTAN

Moscou, 24 novembre (Prensa Latina) Le ministre russe de la Défense, Sergey Shoigu, a déclaré aujourd'hui que l'activité croissante de l'OTAN à proximité des frontières du pays impose la nécessité de poursuivre le développement qualitatif des forces armées. 

Il a noté que, face aux actions de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, « la Russie est obligée de maintenir la préparation au combat de ses forces nucléaires et d'accroître le potentiel des moyens de dissuasion non nucléaires, notamment en les équipant d'armes de précision et de moyens de destruction efficaces ».

Lors d'une réunion des chefs militaires du ministère de la défense, M. Shoigu a déclaré qu'une autre raison était la situation politico-militaire difficile dans le monde, a rapporté l'agence de presse TASS.

Lundi, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a réitéré les plaintes de son pays concernant l'approche de l'OTAN à l'égard de ses frontières faisant allusion  à l'annonce par les États-Unis d'exercices militaires conjoints avec l'Estonie sur le territoire estonien. 

Selon Mme. Zakharova, pour "les jeux de guerre du Pentagone", le pays balte n'était rien d'autre qu'un champ d'opérations de l'Alliance atlantique à proximité de la Russie, malgré les justifications utilisées pour promouvoir la coopération entre les forces armées des deux pays.

Elle a estimé que la conduite des manœuvres juste quelques jours avant la signature d'un accord militaire entre Tallinn et Washington sur la fourniture mutuelle de carburant aux troupes ne faisait que confirmer l'intention de l'OTAN de créer des tensions artificielles près de la Russie.

jcc/mem/mml