Agence de Presse de l'Amérique Latine

« Le gouvernement et des médias étasuniens cachent la réalité du Venezuela »

Washington, 6 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement et des médias des Etats-Unis cachent la réalité de ce qui se passe au Venezuela, a commenté aujourd'hui le site Antiwar.com.

Un rapport de Ted Snider, expert dans l'analyse des tendances de la politique étrangère et de l'histoire des États-Unis, souligne qu'"il y a quelque chose que la Maison Blanche et les médias ne veulent pas que vous sachiez".

M. Snider a évalué le dernier processus électoral dans la nation sud-américaine en affirmant que si l'opposition avait gagné, les médias auraient été remplis d'articles en première page sur l'éviction de Nicolás Maduro et du parti d'Hugo Chávez, mais ce n'est pas la réalité. Les médias ont donc gardé le secret.

Convaincus que le parti de Chávez et de Maduro allait gagner à contrecœur des États-Unis, ils ont fait pression sur l'opposition pour qu'elle boycotte les élections précédentes afin de faire passer ces élections pour illégitimes.

Cependant, "le peuple a élu Maduro et soutenu son gouvernement. Lorsque cela n'a pas fonctionné, les États-Unis ont fait pression sur les partis d'opposition pour qu'ils se présentent dans l'espoir de vaincre Maduro. Mais le peuple a élu le parti de Maduro".

Snider a noté qu'une délégation d'experts d'un groupe juridique nord-américain, parmi d'autres observateurs électoraux, a affirmé que l'élection était "équilibrée et transparente".

Non seulement les partisans de Maduro, mais "les électeurs alignés sur les partis d'opposition ont exprimé leur confiance dans le système de vote." L'expert a dit que l'élection équitable et contestée a produit le même résultat que les élections précédentes. Le Parti socialiste uni du Venezuela de Chávez et Maduro a remporté la majorité des gouvernorats et des mairies.

Malgré les attaques de Washington sur les résultats du 21 novembre, les observateurs électoraux nord-américains ont répondu qu'ils "rejettent la fausse caractérisation du Département d'État américain selon laquelle les Vénézuéliens se sont vus refuser "leur droit de participer à un processus électoral libre et équitable".

« Le gouvernement étasunien et les médias grand public veulent vous faire croire que le peuple vénézuélien n'a jamais eu le choix et qu'une dictature non désirée lui a été imposée », a noté l'analyste.

« L'histoire que les médias ne veulent pas que vous entendiez, c'est que le choix du président nord-américain, Juan Guaidó, représente une coalition qui est largement discréditée du  fait de n'avoir pas le soutien du peuple et même pas celui de l'opposition modérée », a fait remarquer  Snider.

jcc/mem/lb