Articles

La plate-forme européenne de solidarité avec Cuba élargira son champ d'action

Paris (Prensa Latina) La chaîne Europe pour Cuba a parmi ses projections  cette année de renforcer les liens avec les associations de solidarité avec Cuba dans d'autres régions, notamment en Amérique latine, ont annoncé aujourd'hui les coordinateurs de l'initiative.

Dans des déclarations à Prensa Latina, l'Espagnol José Antonio Toledo et la Cubaine résidant en France Haydeline Díaz ont ratifié la priorité de la plateforme  mise à jour en octobre 2020  visant à combattre le blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre le pays des Caraïbes et l'importance de renforcer l'unité mondiale à cet effet.

« C'est pourquoi nous avons commencé l'année par des contacts avec des organisations et des individus non seulement en Europe, mais aussi dans d'autres parties du monde, pour travailler ensemble sur des actions concrètes de soutien à Cuba et à sa révolution », ont-ils souligné.

Selon les activistes, ils travaillent avec des associations de solidarité en Argentine, au Chili, au Honduras, au Mexique au moyen d’un rapprochement qu'ils vont renforcer en 2022.

L'année dernière, la chaîne a consolidé sa programmation hebdomadaire, caractérisée par des diffusions dominicales sur YouTube et des éditions spéciales, y compris des interviews, des prises de position et des appels à des activités de rue pour refuser le blocus et les plans de déstabilisation sur place.

Au cours de ses 15 mois d'existence, la plateforme a également organisé des journées mondiales contre le siège et l'agressivité de Washington, a dévoilé la réalité de Cuba, a promu sa culture et a célébré des fêtes nationales.

Toledo et Díaz, deux des fondateurs d'Europe for Cuba, ont rajouté  la diffusion systématique d'une version russe du projet et envisagé la possibilité de l'étendre à d'autres langues.

Pour l'année qui vient de commencer, ils ont par ailleurs fait mention de l'objectif de parvenir à une meilleure structuration de la chaîne afin de majorer la qualité des programmes et l'utilisation du temps, toujours en fonction d’amplifier la solidarité qu'ils soient syndicalistes, parlementaires, intellectuels, étudiants, artistes.

Dans le cadre du travail d'organisation, ils ont cité la tenue d'une réunion internationale, initialement prévue pour le mois de janvier et reportée en raison de la nouvelle vague d'infections Covid-19 sur le soi-disant vieux continent.

L'intention est de se coordonner avec les acteurs de la solidarité en Europe et les amis du canal, de débattre de nouvelles initiatives concrètes de soutien à Cuba et de condamnation du blocus et de faire une plus large promotion des activités menées.

jcc/gaz/wmr