Articles

Les États-Unis et le Brésil signent un accord pour l´utilisation de la base d´Alcantara

Washington, 20 mars (Prensa Latina) Les gouvernements des États-Unis et du Brésil ont signé lundi l´Accord de Sauvegardes Technologiques (AST) pour l´usage de la base de lancements aérospatiaux d´Alcantara, dans l´État de Maranhao, au nord du Brésil.


La location de cette installation, lieu privilégié pour le lancement de satellites, avait déjà été tentée lors du Gouvernement de Fernando Henrique Cardoso (1995-2002), mais elle avait ensuite été refusée par le Congrès National du Brésil, considérant qu´elle représentait une menace pour la souveraineté du géant sud-américain.

De nombreuses voix contestent nouvellement l´accord souscrit, alléguant le fait qu´Alcantara représente le lieu idéal au monde pour placer des missiles et mettre des satellites en orbite, puis préoccupées par l´intérêt montré par Washington pour utiliser la base à des fins militaires, et le fait que la zone soit administrée par les États-Unis. 

L´accord a été signé par les ministres brésiliens Ernesto Araujo, des Affaires étrangères, et Marcos Ponte, des Sciences, Technologies, Information et Communication, puis par le secrétaire assistant de l´Office de Sécurité Internationale et de Non Prolifération du Département d´État nord-américain, Christopher Ford, lors de l´événement Brasil Day, organisé par des entrepreneurs au sein de la Chambre de Commerce des États-Unis.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a participé  à la cérémonie et paraphé le document lors de sa visite officielle aux États-Unis.

Pour entrer en vigueur, l´accord devra être ratifié par le Congrès National du Brésil.

peo/agp/ocs