Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Selon une étude, l'espérance de vie moyenne dans le monde augmentera

Londres (PL) Une étude britannique publiée cette semaine signale que l'espérance de vie moyenne augmentera dans de nombreux pays en 2030 et dépassera la barre des 90 ans dans certains endroits.


Le chercheur principal, Majid Ezzati, du Collège Impérial de cette capitale, exprime que pour cela nous avons besoin de penser à améliorer les systèmes de santé et de soins pour aider la population vieillissante qui a de multiples exigences de santé.

L'étude, concrétisée en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé, signale que parmi les pays à hauts revenus, les États-Unis auront possiblement la plus courte espérance de vie.

Selon l’enquête, publiée dans la revue britannique The Lancet, il est prévu pour cette  nation des espérances de vie de 79,5 ans pour les hommes et 83,3 ans pour les femmes, indicateurs similaires à ceux d'autres pays de revenus moyens comme la Croatie et le Mexique.

Après avoir analysé 35 pays développés et en voie de développement , les auteurs considèrent que cette réalité étasunienne se doit à l'absence d'un système de santé universel, mais aussi à des facteurs comme les hauts taux de mortalité maternelle et infantile, ainsi que ceux d'homicides et d'obésité.

Pour leur part, en Europe, les femmes françaises et les hommes suisses auront les espérances de vie les plus longues avec respectivement une moyenne de 88,6 et 84 ans.

Au dire des experts, la Corée du Sud a été le pays avec la plus longue espérance de vie, résultats qu'ils ont associés à une bonne alimentation, une pression sanguine basse, peux de fumeurs, un bon accès à la santé, ainsi que de nouvelles connaissances médicales et technologiques.
 

rm/arc/rml