Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le racisme et la discrimination des femmes à l’audiovisuel brésilien

Brasilia (PL) Le racisme et la discrimination des femmes marquent avec force les productions de l’audiovisuel.

Les femmes noires n’ont pas réalisé niproduit le script pour ns des films réalisés entre 1995 et 2016, alors que les hommes de la même race représentent seulement deux pour cent des directeurs et trois pour cent des écrivains, a indiqué le groupe d’études pluridisciplinaires d’action positive (Gemaa). 

En revanche, en plus faible (chaque 37 hommes blancs apparaît pour chaque une femme noire), la représentation des personnes d’ascendance africaine est « hipersexualisée e stéréotypée », a souligné le politologue Marcia Rangel Candido lors de présenter la recherche Gemaa à Rio de Janeiro.

Une enquête effectuée par l’Office national du cinéma (Ancine) et présentée dimanche par Agencia Brazil, indique encore que les œuvres audiovisuelles de deux mille 583 enregistrés l’année dernière seulement 17 pour cent ont été dirigées par des femmes, et ils ont dressé de seulement 21 pour cent des scripts. 

Au lieu de montrer une évolution naturelle de la présence des femmes, qui représentent plus de la moitié de la population du pays, ce qui a eu lieu entre 2015 et 2016 a été une chute, car en 2015 ces pourcentage respectivementétaient de 19 et 23.

En outre, alors que la production plus cher, moins est le nombre de femmes qui participent à leur. C’est pourquoi il y a aussi une plus grande présence dans le documentaire que dans le cinéma de fiction, dit Ancine, Debora Ivanov directeur.

En outre, alors que la production soit plus cher, moins est le nombre de femmes qui participent... C’est pourquoi il y a aussi une plus grande présence dans le documentaire que dans le cinéma de fiction, dit Ancine, Debora Ivanov directeur.

rm/ymr/mpm