Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les États-Unis continuent d'examiner leur politique envers Cuba

Washington, 13 juin (PL) Le Secrétaire d'État nord-américain, Rex Tillerson, a exprimé que le Gouvernement continue d'examiner sa politique envers Cuba, puis à refuser de confirmer si le président Donal Trump effectuera une annonce formelle ce vendredi à Miami.

Lors d'une intervention devant le Comité des Relations Extérieures du Sénat, Tillerson a maintenu que l'approche générale de la révision est de permettre que l'activité commerciale et d'échange avec l'île continue car , selon le quotidien New-York Post, « ils voient le bon côté de la politique de rapprochement ».

Selon le chef de la diplomatie, « d'une certaine manière, dans le futur, il est possible d'arriver à un point de normalisation des relations bilatérales ».

Mais Tillerson a également exprimé le fait que le Gouvernement voit des éléments « préoccupants » dans la politique d'ouverture initiée par l'ex-président Barack Obama (2009-2017), qu'il a justifiés par le thème des droits de l'homme.

Malgré le fait que Cuba est ratifié sa volonté de maintenir une relation avec les États-Unis dans le cadre de la reconnaissance et du respect aux différences qui existent à ce sujet, le secrétaire l'a utilisé comme argument pour critiquer des aspects du chemin initié par l'ex-mandataire.

Tillerson a signalé qu'ils valorisent (le Gouvernement) le fait « de faire un pas pour de nouveau garantir le respect de l'intention de la loi Helms Burton », une législation extra-territoriale de 1996 qui, entre autre, renforce les mesures de l'embargo économique, commercial et financier imposé par Washington au pays voisin, et recherche son internationalisation.

De nombreuses voix de législateurs républicains et démocrates, des compagnies, des organisations, des groupes cubano-américains, parmi d'autres secteurs, ont demandé au chef d'État de continuer et d'étendre le rapprochement au pays caribéen.

Ces cercles signalent que « continuer l'ouverture apportera des bénéfices pour la nation nord-américaines entre autres dans le commerce, la création d'emplois, la sécurité et la diplomatie ».

peo/oda/mar