Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Syrie : Avancée de l'Armée à Palmyre et attente d'une nouvelle table de dialogue inter-syrien

Damas, Nations Unies, 15 juin (PL) Des sources militaires ont informé que l'Armée syrienne et des milices alliées ont récupéré le contrôle de 100 kilomètres carrés au sud et à l'est de la ville de Palmyre, dans la province de Homs.

Selon des rapports, cette situation permet à l'Armée et aux milices alliées de créer les conditions nécessaires pour continuer ses avancées vers Sukhnak, dernière localité de la région où Daesh maintient des positions.

D'autres informations ont confirmé que les États-Unis ont déployé, dans la zone de la commune d'Al Tanf, en territoire syrien et à moins de 30 km de la frontière avec la Jordanie, le système de missiles Himars.

Ce type d'armes possède un lanceur de six missiles installé sur des camions de cinq tonnes, le tout fabriqué par la multinationale étasunienne Lockheed Martin ; dans la région les possèdent la Jordanie et les Émirats Arabes Unis.

Des analystes ont indiqué que ce système a une portée de  300 km et représentent une menace potentielle pour la Syrie et sa capitale, Damas, située à 220 km à l'ouest d'Al Tanf.  

Par ailleurs, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a signalé qu'il entend convoquer la septième table des conversations entre le Gouvernement syrien et les représentants de l'opposition en juillet à Genève.

En mars, les négociateurs ont convenu de débattre au sujet de quatre thèmes centraux : les élections, la nouvelle constitution, la gouvernance inclusive et la lutte antiterroriste.

De Mistura a insisté sur « l'importance du respect du cessez-le-feu fixé en décembre dernier, et sur le succès des quatre zones de détente encouragées par la Russie, la Turquie et l'Iran pour rendre possible la fin des hostilités ».

peo/lam/pgh/oda/wmr