Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Syrie dénonce le soutien de la Turquie aux terroristes

Hama, Syrie, 7 juillet (PL) La Chancellerie syrienne a affirmé que la dernière agression contre des zones du nord d'Alep fait partie du rôle destructeur que joue le gouvernement turc dans ce pays.


Dans ses missives envoyés au secrétaire général des Nations Unies et au président du Conseil de Sécurité, la Syrie a dénoncé le fait que des forces turques ont de nouveau attaqué les zones d'Azaz, Yebrin et Ikhetrin, situées dans la province d'Alep.

« S'ajoutent à ces actions l'occupation de terres, les appuis en armement, entrainement et refuge concédés aux groupes extrémistes, ainsi que la construction de murs empiétant sur de grandes superficies de terres d'agriculteurs syriens le long de la frontière avec la Turquie », est-il souligné.

Il est également précisé que « ce qu'entreprend le régime d'Ankara contredit de manière flagrante la légitimité internationale et les résolutions du Conseil de Sécurité qui précisent le respect à la souveraineté, l'unité du peuple et du territoire syrien, ainsi que le contenu, les objectifs et l'essence de la Charte des Nations Unies ».

La Chancellerie lance un appel à la communauté internationale pour qu'elle agisse et condamne l'attitude de la Turquie en Syrie, et au Conseil de Sécurité pour qu'il réagisse à ces agressions flagrantes.

Selon la déclaration, « la Syrie réitère la détermination du peuple syrien et de ses Forces Armées à défendre son territoire et faire face au terrorisme soutenu par le gouvernement de Recep Tayyib Erdogan ».

peo/tgj/pgh