Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des députés irakiens questionnent le retour d´une compagnie étasunienne

Bagdad, 8 août (PL) Le site Iraqinews.com précise qu´un Comité du Parlement irakien enquêtera et déterminera, avec le premier ministre Haider Al-Abadi, la véracité des rumeurs concernant le retour dans le pays de la compagnie de sécurité Blackwater.


Des membres de la commission parlementaire de sécurité et de défense ont indiqué qu´ils chercheront des informations concernant les activités d´entreprises nord-américaines qui opèrent dans ce pays.

L´un des député, Niazi Meamaroglu, a déclaré qu´il demandera au chef du Gouvernement si il est vrai que Blackwater reviendra en Irak.

Cette compagnie étasunienne a acquit sa mauvaise réputation parmi les locaux après le massacre commit par quatre de ses gardes dans le centre de Bagdad en septembre 2007. Par la suite le Parlement a même voté en faveur de l´expulsion de cette entité.

Alléguant qu´ils étaient sous le feu de l´ennemi, et avec l´objectif d´ouvrir la route à une caravane, ce quartet d´« agents de sécurité » a ouvert le feu contre des civils et à provoqué la mort de 14 personnes, dont des femmes et des enfants.

Le Gouvernement irakien maintient secret l´arrivée d´entreprises de sécurité privées avec lesquelles il pensent signer des contrats dans le but de garantir la tranquillité le long de la route entre Anbar et la Jordanie, et « nous n´avons seulement entendu des rumeurs », a précisé Meamaroglu.

Entre-temps, un Tribunal Fédéral d´Appellation des États-Unis a annulé les sentences de condamnation à perpétuité et 30 ans de prison pour les quatre membres de Blackwater jugés coupables du massacre.

Cette décision inclut de reconsidérer les verdicts, que la justice étasunienne estime très sévères.

peo/mem/arc