Articles

Les assassinats de journalistes au Mexique sont dénoncés

Mexico, 24 août (PL) Dans divers États du Mexique, des marches, des meetings et des actions populaires continuent aujourd'hui de condamner les assassinats de journalistes et d'exiger action et justice au autorités gouvernementales.


Mardi dernier, le rédacteur Candido Rios, correspondant du Diario de Acayucan, dans l'État de Veracruz a été tué par balles par des criminels liés au trafic de drogue. C'est le dixième journaliste tué depuis le début de l'année.

Le reporter, connu comme Pavuche, suivait les informations policières et de la lutte contre le trafic de drogue. Il a été attaqué par un ex-responsable militaire et une autre personne non identifiée dans la commune de Covarrubias.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, des journalistes ont réclamé au Ministère Public d'élucider ce crime, « un de plus sous l'administration de l'actuel Gouvernement ». Ils y condamnent l'impunité de mouvement des criminels.

Selon des experts, le Mexique est l'un des pays les plus dangereux du monde pour exercer le métier de journaliste avec plus de 100 d'entre-eux assassinés depuis l'an 2000. 90 pour cent de ces crimes sont toujours impunis.

peo/rc/rga/jlr