Articles

Le Mouvement des Non-alignés soutient la Palestine et condamne les États-Unis et Israël

Istanbul, 13 décembre (Prensa Latina) Par la voix du président vénézuélien, Nicolas Maduro, le Mouvement des pays Non-alignés (Mnoal) a aujourd´hui réitéré sa solidarité avec la Palestine et a condamné le soutien étasunien à la décision d´Israël de déclarer Jérusalem comme sa capitale.


Lors du Somment Extraordinaire de l´Organisation pour la Coopération Islamique, tenue dans la capitale turque, le mandataire sud-américain, en sa qualité de président intérimaire du Mnoal, a prévenu des menaces pour la paix et a critiqué les violations du droit international par les gouvernements israélien et nord-américain.

« Le Venezuela amène à Istanbul la voix de solidarité et le soutien absolu à la cause palestinienne, tout comme le rejet de la déclaration de l´administration de Donald Trump au sujet de Jérusalem », a-t-il affirmé.

Il a également exigé le respect des résolutions 476 et 478 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (datant de 1980), lesquelles considèrent que « tous les actes ou mesures prises par Israël dans le but de modifier le caractère et le statut de la Ville Sainte de Jérusalem n´ont pas de validité juridique et constituent une violation manifeste de la Convention de Genève ». Ces résolutions conseillent également aux États membres de placer leurs ambassades à Tel-Aviv.

Maduro a fait part de la préoccupation du Mnoal quant aux actes arbitraires commis contre le peuple palestinien, puis a demandé la fin des provocations de Washington et le respect des principes inscrits comme l´interdiction de l´acquisition de territoires par la force.

« Le Mnoal réaffirme son historique soutien à la lutte de la Palestine, puis confirme sa volonté de contribuer à une solution juste, durable, pacifique dans tous ces aspects et en conformité avec les lois internationales », a-t-il signalé.

« Nous continuerons de soutenir ce peuple héroïque dans sa volonté d´obtenir des aspirations nationales légitimes, y compris son droit à l´autodétermination, à la liberté et à l´indépendance par un État ayant Jérusalem comme capitale », a-t-il ajouté.

Depuis l´établissement du Comité sur la Palestine, en 1983, le Mnoal a tenu de nombreuses rencontres internationales de haut niveau et a travaillé pour soutenir les revendications de ce territoire.

peo/oda/gas