Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba concentrée à redresser son économie malgré l´embargo des États-Unis

Par CossetLazo Pérez*

La Havane,9 juillet (Prensa Latina) Les récentes mesures annoncées par le gouvernement cubain, y compris l’augmentation des salaires dans le secteur budgétisé, font partie d’un programme visant à stimuler l’économie nationale, largement affectée par l´embargo des États-Unis.


Depuis son accession à la présidence en avril 2018, le président Miguel Díaz-Canel a affirmé que la défense du pays et ses progrès dans le développement économique et social étaient les principaux axes de son administration. Bien que le siège continu des États-Unis concernant les négociations de l’île avec d’autres pays, les amendes infligées aux banques et les sanctions économiques entravent la volonté de Cuba de réaliser ses progrès, ces formules ne nuisent pas à la vision d’un avenir meilleur.

Après l’annonce des mesures économiques, le chef de l’État a pris la parole aux côtés des membres du Conseil des Ministres lors de l´émission télévisée « Mesa Redonda ».

Il a indiqué qu’avec l’augmentation des salaires, Cuba commençait à rompre l’inertie en faveur d’une relation entre le travail et les revenus dans un secteur qui fournit des services très demandés par les citoyens : le secteur budgétisé.

Selon Diaz-Canel, cette décision n’est que le début d’autres décisions à venir, telles que la réforme des salaires, l’adoption d’une politique des prix plus cohérente et l’unification monétaire et de change.

Il a rappelé que ces dispositions se concrétiseront malgré la recrudescence du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba depuis près de 60 ans.

Il a exhorté à travailler pour ce qui fait du bien au pays afin de progresser vers le développement économique et le bien-être de la population. Cela concerne les convictions et les engagements des acteurs sociaux et économiques, mais aussi le travail indépendant (secteur privé), a déclaré Diaz-Canel.

Il a appelé à la lutte contre les comportements non émancipateurs et à œuvrer en faveur de l’éthique qui doit distinguer la société cubaine.

Alejandro Gil, ministre de l’Économie et de la Planification, a cité entre autres mesures le renforcement de la production nationale, la diversification et l’augmentation des exportations, le remplacement des importations, la promotion des chaînes de production, puis le fait de renforcer l’entreprise publique et de progresser dans la souveraineté alimentaire.

Ces actions ne sont pas statiques, nous les modifierons en fonction des circonstances afin d’élever le niveau de vie de la population, a ajouté Gil.

Selon lui, le Gouvernement cherche à appliquer la politique approuvée en matière de construction de logements et à utiliser la science en fonction des problèmes de l’économie.

Il a également indiqué que l’utilisation de la crypto-monnaie était à l’étude, l’objectif étant de renforcer l’entreprise publique et de créer une institution qui soutienne le financement productif.

Il a précisé qu’il fallait progresser dans le développement des sources d’énergie renouvelables et a réaffirmé l’importance du tourisme pour Cuba, qui est un secteur dynamique de l’économie nationale.

De l’avis de la Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Mme Margarita González, l’augmentation des salaires dans le secteur budgétisé est significative, bien qu’elle ait indiqué qu’il ne s’agissait pas d’une solution définitive.

Gonzalez a indiqué que la mesure visenotamment à reconnaître les efforts des travailleurs de la santé, de l’éducation, de la recherche, de la presse, de la culture, des arts, des juges, des procureurs, des collectivités locales et des organismes de l’administration centrale de l’État, parmid´autres.

A cet égard, elle a précisé qu’une échelle salariale avec un minimum de 400 pesos et un maximum de trois mille pesos, qui aura un impact positif sur plus de 2,7 millions de Cubains, sera mise en place prochainement, entre travailleurs et retraités du secteur budgétisé.

Puis elle a précisé que près d’un million 500 mille retraités et personnes recevant des pensionsprofiteront d´augmentations de leurs émoluments.

Tous les travailleurs du secteur budgétisé bénéficieront d’augmentations, y compris les employés administratifs, de services, des travailleurs des organisations politiques et de masse, de la défense et de l’ordre intérieur, a-t-elle souligné.

À propos de cette disposition, la Ministre des Finances et des Prix, MeisiBolaños, a estimé que le principe de la redistribution des richesses, qui caractérise le socialisme cubain, était la principale source de l’augmentation des salaires.

Selon Bolaños, les ressources destinées à financer cette mesure proviendront du budget approuvé pour cette année, selon le principe du redéploiement.

Il est également pertinent d’augmenter la production avec de meilleurs rendements et d’élargir ainsi les offres de services qui génèrent davantage de ressources au budget de l’État, a-t-elle ajouté.

*Journaliste de la rédaction nationale de Prensa Latina.

peo/em/clp