Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Syrie dénonce le pillage de son archéologie dans le nord du pays

Damas, 12 juillet (Prensa Latina) Il a été dénoncé hier dans cette capitale le fait que les forces turques et les groupes radicaux qu´elles soutiennent dans le nord du pays procèdent à des fouilles illégales dans les sites archéologiques de la province d’Alep, à 470 km au nord de Damas.


'Les groupes armés et les militaires turcs présents illégalement sur le territoire syrien utilisent des bulldozers pour creuser sur des sites anciens inscrits sur la liste du patrimoine national syrien, dans la municipalité d’Ephrin, au nord d’Alep', a déclaré le chef du Département des Antiquités et des Musées de cette nation, Mahmoud Hamoud.

Cité par les médias officiels syriens, Hamoud a révélé que les habitants locaux ont prouvé ces fouilles avec des images montrant les militaires et hommes armés avec des reliques et sculptures rares datant du premier millénaire avant J.C. et de l’époque romaine.

« Nous appelons toutes les organisations internationales à intervenir immédiatement pour sauvegarder le patrimoine culturel syrien et pour mettre fin aux fouilles illégales dans cette zone occupée par la Turquie en mars 2018 », a-t-il ajouté.

La guerre en Syrie a causé des dommages considérables à des sites millénaires de la civilisation humaine, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le gouvernement syrien a annoncé qu’il n’avait pu récupérer que 10 mille des centaines de milliers de pièces anciennes volées et passées en contrebande à l’étranger.

Peo/tgj/fm