Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Chine annonce de nouvelles mesures pour combattre le réchauffement climatique

Beijing, 12 juin (Prensa Latina) Dans le cadre de ses efforts pour combattre le réchauffement climatique, le Gouvernement chinois a annoncé une nouvelle série de mesures afin d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions polluantes.


Le premier ministre chinois, Li Keqiang, a aujourd’hui fait savoir que la Chine continuera inlassablement à combattre la pollution et il a demandé davantage d’aide pour développer la production d’énergie à partir de sources renouvelables comme le solaire ou l’énergie éolienne.

Au cours d’une rencontre qui s’est tenue à Beijing, Li a assuré que les autorités chinoises accorderont leur soutien à toutes les constructions d’équipements à basse émission destinés à améliorer les conditions de productions d’électricité dans les centrales à charbon et les aciéries, ainsi qu’à la construction d’infrastructures pour le traitement des eaux usagées et des déchets.

Li a lancé un appel à tous les acteurs de la société chinoise pour qu’ils contribuent activement à ces projets et il a suggéré que les entreprises qui s’attacheraient à faire des économies d’énergie et à réduire leurs émissions polluantes bénéficieraient d’avantages fiscaux.

Bien que la Chine ait fait des progrès remarquables dans sa lutte contre le changement climatique, “il nous reste encore beaucoup à faire », a admis Li.

Il a donc demandé aux chinois de redoubler d’efforts pour que le pays tienne sa promesse de réduire considérablement sa dépendance des sources d’énergie non renouvelables à l’horizon 2030.

Au niveau international, le premier ministre chinois a réaffirmé sa volonté  d’appuyer la Convention Cadre des Nations-Unies sur le Réchauffement Climatique ainsi que l’Accord de Paris; « à condition, bien sûr, que les responsabilités soient partagées par tous les pays de manière équitable et en tenant compte de leurs capacités respectives ».

Durant cette rencontre, Li a insisté sur la nécessité de s’unir pour lutter ensemble et de manière multilatérale contre le réchauffement climatique qui menace notre planète.

Après que les États-Unis se soient retirés de l’Accord de Paris - considéré comme étant le meilleur pacte mondial en la matière- la Chine a pris la tête de la lutte globale contre le changement climatique.

D’après le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement, la Chine est aujourd’hui à l’avant-garde, au niveau national comme au niveau international, dans ce combat contre une urgence planétaire qui concerne tous les êtres  humains.

Cette lutte contre la pollution de l’environnement est l’une des priorités du Gouvernement chinois. Rien que cette année, le pays a déjà investi 25 milliards de yuans (près de quatre milliards de dollars) pour prévenir et contrôler la pollution. Une somme supérieure de 25 pour cent par rapport à celle dépensée l’année dernière.

Peo/oda/ipf