Agence de Presse de l'Amérique Latine

Appels à Israël depuis l´ONU pour l´arrêt des démolitions à Jérusalem

Nations Unies, 18 juillet (Prensa Latina) Le Coordonnateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé, Jamie McGoldrick, et de hauts responsables de la région ont demandé à Israël de mettre fin à ses projets de démolition à Jérusalem, a indiqué aujourd’hui le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Farhan Haq.


Ces appels s’ajoutent aux alertes incessantes de plusieurs membres de la communauté internationale qui demandent à Tel-Aviv de mettre fin à ses projets de démolition de structures dans la zone de Sur Baher, à Jérusalem.

Israël doit honorer ses obligations en tant que puissance occupante et appliquer des politiques de planification équitables permettant aux résidents palestiniens de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, d´avoir la capacité de répondre à leurs besoins en matière de logement et de développement, a souligné Haq.

La veille, le personnel de la municipalité israélienne a démoli deux structures palestiniennes dans le district de Jérusalem sous prétexte qu’il s’agissait de bâtiments construits sans permis de construire.

Selon les autorités palestiniennes locales, la municipalité et la police israéliennes ont escorté un bulldozer jusqu’à l’entrée du quartier de Sur Baher, au sud-est de Jérusalem, pour démolir un centre destiné au lavage de voitures.

Une opération similaire a été menée dans le quartier de Beit Hanina, où un bâtiment commercial a été démoli.

La représentation de l’Union Européenne (UE) en Palestine s’était déjà inquiétée des ordres de démolition lancés par Israël contre des maisons palestiniennes dans le quartier SurBaher.

Les chefs de mission de l’UE à Jérusalem et à Ramallah ont également condamné l’expulsion d’une famille palestinienne de son domicile dans le quartier de Silwan, également à Jérusalem, au profit des colons israéliens.

Les colonies de peuplement israéliennes dans le territoire palestinien occupé sont considérées comme illégales et constituent une violation du droit international, selon de nombreuses résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Mais Tel-Aviv continue de démolir des structures palestiniennes, ce qui entraîne d’importants déplacements de cette population arabe.

peo/rgh/ifb