Articles

Le chancelier du Venezuela dénonce les manœuvres du gouvernement colombien

Caracas, 20 janvier (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a dénoncé hier les manœuvres du gouvernement colombien consistant à copier et publier en tant que sien un document élaboré par les États-Unis concernant l’élection des députés à l’Assemblée Nationale (AN) de son pays.


Par un message diffusé sur le réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a assuré que la Colombie obéit aux intérêts des États-Unis, ce qui réduit cette nation à une simple colonie du mandataire étasunien.

'Sans scrupule : la chancellerie colombienne copie, calque et publie comme sien un document sur le Venezuela du département d’État des États-Unis. Le même que nous avons dénoncé il y a 10 jours. Quelle honte ! C’est ainsi qu’ils exécutent l’ordre de leur chef Trump (Donald)', a écrit Arreaza sur la plateforme digitale.

Auparavant, le ministre vénézuélien des Affaires Étrangères avait présenté une note diplomatique émise par l’exécutif étasunien à plusieurs chancelleries du monde entier, afin de rechercher un soutien international pour saboter et intervenir dans les élections parlementaires de son pays.

Selon le texte présenté par le diplomate, les États-Unis expriment la nécessité de rechercher un gouvernement de transition, de soutenir l’AN, inhabilitée depuis 2016, et de faire pression économiquement sur la présidence de Nicolas Maduro pour déstabiliser le pays.

Le document met en évidence l’insistance de l’administration Trump à forcer le départ du gouvernement constitutionnel de Maduro et à porter atteinte à la paix et à la volonté du peuple vénézuélien, a déclaré le chancelier.

Arreaza a assuré que ces communiqués violent la Charte des Nations Unies et a réaffirmé que cette année il y aura des élections parlementaires dans la nation bolivarienne, comme il convient et conformément à la Constitution; 'j’espère que tous les groupes politiques participeront à ces élections', a-t-il déclaré.

peo/jha/lrc