Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Japon cède la place à la torche olympique dans une ville frappée de radiations

Tokyo, 4 mer (Presse Latine) Le gouvernement japonais a ouvert aujourd’hui une partie de la ville de Futaba, jusque là interdite en raison des radiations dues à la catastrophe nucléaire de Fukushima, pour montrer la récupération de la région avant les Jeux olympiques de Tokyo.


La levée partielle de l’interdiction d’entrée intervient quelques semaines avant que la torche olympique ne passe à travers Futaba, à environ quatre kilomètres d´une centrale nucléaire détruite.

Toutefois, l’accès sans restriction n’est autorisé qu’à une seule zone dans le nord-est, soit quatre pour cent de la superficie totale de la ville.

Les autorités municipales disent qu’elles attendent le retour des anciens résidents de Futaba, mais les perspectives sont sombres en raison des préoccupations persistantes concernant les radiations.

De nombreux citoyens ont également trouvé de nouveaux emplois dans d’autres communautés après l’évacuation et seulement 10 % d’entre eux disent qu’ils prévoient de revenir.

Toute la population de 7 000 personnes a été contrainte d’évacuer Futaba lorsque la centrale nucléaire de la ville a été endommagée par un tremblement de terre de magnitude 9 et un tsunami le 11 mars 2011.

Peo/rgh/adr