Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le documentaire Hermanos fait ses débuts sur grand écrans à Cuba

La Havane, 6 décembre (Prensa Latina) La musique comme signe univoque d’un lien filial supérieur aux distances géographiques et politiques centre aujourd’hui la première du documentaire Los Hermanos, dans le contexte du 42e Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américain.

L’audiovisuel, dont les protagonistes sont les instrumentistes Aldo et Ilmar Lopez-Gavilán, fait partie des présentations spéciales à l’affiche du cinéma Yara de La Havane aujourd´hui.

L’œuvre présente les deux virtuoses du piano et du violon, avec des carrières internationales et un lien familial marqué par la politique du blocus commercial, économique et culturel imposé par la Maison Blanche à la nation caribéenne.

Avec Los Hermanos, les réalisateurs nord-américains Marcia Jarmel et Ken Schneider ont réussi à saisir l’impact d’une politique incongrue qui sépare les familles et, dans le même temps, réaffirmé la valeur des échanges culturels entre les deux nations.

En conversation avec Prensa Latina, Aldo Lopez-Gavilán a rappelé divers moments du tournage, dont ses performances transcendantales sur plusieurs scènes aux États-Unis avec le Harlem Quartet, lauréat d’un Grammy Award.

La bande-son du documentaire met en avant la pièce musicale Brothers, qui donne le titre à la production discographique du même nom, réalisée après la fin de la tournée.

Catalogué comme génie par le maître du piano Chucho Valdés, Aldo López- Gavilán possède une œuvre importante comme pianiste, concertiste et compositeur.

De même, son frère Ilmar Lopez-Gavilán a reçu un solide entraînement international à Moscou, Madrid et aux États-Unis grâce à son talent d’enfant prodige du violon, qui l’a conduit à travailler avec des légendes de la taille de Chick Corea et Gary Burton.

Aujourd’hui, le fondateur du Harlem Quartet dirige de jeunes musiciens d’ascendance africaine dans la ville de New York.

peo/mem/chm