Agence de Presse de l'Amérique Latine

Demande du retour de médecins cubains au Pérou pour lutter contre la Covid-19

Lima, 29 janvier (Prensa Latina) Des dizaines de personnalités et d’organisations sociales de la région d’Áncash au Pérou ont demandé la semaine dernière le retour de médecins du contingent international Henry Reeve qui, jusqu’en décembre dernier, ont combattu la Covid-19 sur place.

Dans une lettre collective à laquelle Prensa Latina a eu accès, les signataires ont demandé au gouverneur de cette région de réaliser les coordinations nécessaires avec le Ministère de la Santé pour l’extension de l’accord intergouvernemental par lequel une brigade de 85 médecins cubains ont travaillé au Pérou depuis juin 2020.

La lettre, envoyée au nom de la société civile d’Áncash, demande à ce que les professionnels cubains arrivent à partir de février prochain, afin que leur présence coïncide avec le moment où la deuxième vague de la maladie atteindra ses niveaux les plus élevés.

Cet appel invoque la préoccupation citoyenne concernant la nouvelle vague de propagation du coronavirus avec une forte mortalité, comme en témoigne l’effondrement des services de santé, tant en raison de la faiblesse des infrastructures que du manque de personnel qualifié.

Parmi les signataires de la pétition, citons le président de la Société de neurochirurgie du Pérou, Walter Durand, et le doyen de la Faculté des sciences de l’environnement de l’Université d’État Santiago Antúnez de Mayolo, Pedro Liberato Valladares.

Egalement le directeur exécutif du Centre de sismologie d’Amérique du Sud, Leandro Rodriguez, le titulaire de l’Association Waras de la Science et de la Culture, Giber Garcia, et la représentante du Collectif des Femmes du port de Chimbote, Miriam Huertas.

De même, le président de la Casa de Amistad Perú-Cuba de Huaraz, capitale d’Áncash, Luis Guimaray, et des journalistes, professeurs d’université et dirigeants de quartier, entre autres.

La brigade médicale cubaine, qui a collaboré à la lutte péruvienne contre la Covid-19 pendant six mois, a sauvé la vie de 627 Péruviens admis en soins intensifs, dans un état critique ou grave et a soigné 115.849 patients.

La brigade a opéré dans les régions d’Áncash, d’Arequipa, d’Ayacucho et de Moquegua, d’où le personnel cubain est parti avec la reconnaissance de leur travail par la population et les institutions.

peo/agp/Mrs