Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Un bioproduit cubain augmente la croissance et la qualité des cultures

Par Roberto Salomon

La Havane, 15 février (Prensa Latina) Le bioproduit cubain LEBAME augmente la croissance, la qualité et la productivité des cultures et est efficace pour les exigences de l’agriculture nationale, a rapporté la semaine dernière une source officielle.

Dans une interview exclusive accordée à Prensa Latina, la directrice de l’UEB Bioproductos-Cuba-10, Ana Nelis San Juan, a souligné entre autres le bénéfice à la capacité photosynthétique par un développement foliaire accru.

De même, le LEBAME favorise la floraison, la fructification et le processus de maturation par ses effets hormonaux sur les tissus méristématiques qui sont responsables de la croissance végétale.

La directive a également décrit le fait que, lorsqu’il est appliqué au sol, à une culture ou à tout autre milieu, il entre en concurrence avec d’autres micro-organismes autochtones.

Cela signifie, a-t-elle expliqué, que lorsque nous renforcerons son application, grâce à son utilisation intégrale répétée, nous obtiendrons de meilleurs résultats, car nous aurons une population plus importante de micro-organismes bénéfiques agissant.

Saint Jean a expliqué que le LEBAME est un produit composé de micro-organismes efficaces en tant que composant actif.

Elle a indiqué l’usine susmentionnée de l’Unité d’entreprise de base (UEB) Cuba-10 a non seulement réussi le développement de ce bioproduit, mais aussi d’autres bénéfiques pour le développement agricole comme le NITROFIX et le BIOENRAIZ.

Le NITROFIX® est un biofertilisant à effet azoté et stimulant la croissance végétale et son application a démontré des effets bénéfiques sur la canne à sucre et d’autres cultures.

Pour sa part, le BIOENRAIZ constitue un biostimulant qui exerce une action positive sur la formation des racines et favorise la germination. 

L’utilisation des bioproduits contribue à l’augmentation des aliments, soutenus par l’utilisation des matières premières et des sous-produits de l’agro-industrie sucrière.

Les installations existantes dans l’actuelle UEB Bioprocesos Cuba 10, appartenant à l’Institut cubain de recherche sur les dérivés de la canne à sucre, ont commencé leur travaux en 1983.

Le projet a été lancé sous les auspices du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en vue de mettre au point des technologies appropriées permettant de tirer pleinement parti du potentiel des sous-produits de l’agro-industrie sucrière.

peo/car/rs