Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un artiste serbe transforme du matériel de guerre en instruments de musique

Belgrade, 15 février (Prensa Latina) Les armes à feu perdront leur son typique grâce aux mains de l’artiste serbe Nikola Makura, un sculpteur qui s’efforce à transformer leur réalité en instruments de musique.

L’initiative parcourt les plateformes numériques dans une vidéo illustrant le projet naissant d´armements ou objets de guerre utilisés dans les conflits armés qui ont fait disparaître l’ex-Yougoslavie.

« Nous sommes tellement entourés de destruction que nous ne le remarquons plus. En tant qu’artiste, je veux imiter mon environnement et attirer l’attention, en transformant la destruction en musique. Faire une interprétation positive », a manifesté Makura dans cette vidéo.

Je veux donner à ceux qui ont participé à ces événements la possibilité d’utiliser ces instruments pour créer de la musique, a déclaré celui qui est également éducateur et qui travaille au sein de l’académie d’art de Novi Sad dans ce pays.

Son intention, a-t-il répété, est de transformer en lignes de création de vieux casques, fusils, missiles et tout type de matériel militaire, et d´offrir art et musique à une région qui préserve les blessures d’une étape dramatique.

Il a ainsi créé une guitare à partir d’un fusil Zastava M70, transformé en violoncelle un bazooka, obtenu un violon d’un chargeur d’un fusil automatique et une trousse de secours et cherche actuellement à convertir un tank en ustensile de percussion.

Le créateur, âgé de 42 ans, veut équiper un orchestre de vétérans de guerre de ces instruments et parcourir les Balkans avec des mélodies harmonieuses provenant de ce qui a conduit à la catastrophe et à la mort.

peo/oda/yrv