Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier vénézuélien condamne des attaques médiatiques contre le Venezuela

Caracas, 15 février (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a condamné vendredi dernier les attaques médiatiques du quotidien espagnol El Pais visant à dénaturer les actions de la nation sud-américaine dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Dans un article intitulé « Covid au Venezuela : le tremblement de terre qui arrive », ce média a questionné le manque de fiabilité des chiffres relatifs à l’urgence sanitaire et a invoqué des critères « d’experts » sur l’éventuelle recrudescence de la situation pandémique sur le territoire vénézuélien.

Ils ne peuvent cacher leur frustration face au contrôle du Covid-19 au Venezuela. Digne d’une anthologie de journalisme nécrophile. L’effondrement (du système de santé) s’est produit dans leurs pays. Ils essaient de semer le doute et recommencent à prédire le chaos, a déclaré Arreaza sur le réseau social Twitter.

Le ministre des Affaires Étrangères a attribué ces attaques médiatiques à 'un gaspillage d’orgueil éditorial idéologisé' contre la nation sud-américaine.

'Une fois de plus, la canaille médiatique ment et (...) s´en prend au Venezuela', avait préalablement dénoncé le ministre de la Communication et l´Information, Freddy Ñáñez.

A cet égard, il a rappelé les indicateurs alarmants de l’Espagne (concernant la Coivid-19), où les autorités sanitaires ont enregistré plus de trois millions de personnes infectées et environ 64.000 décès dus à la maladie.

'Si, au lieu de diffamer le Venezuela et de prévoir des désastres, ils avaient l’humilité d’enquêter sur (...) la stratégie sociale que nous appliquons, peut-être que cela serait bénéfique pour les Espagnols', a-t-il ajouté sur la plate-forme de communication.

À ce jour, le Gouvernement vénézuélien a signalé près de 132 mille cas de Covid-19, dont 123.811 ont dépassé le stade viral, pour un taux de guérison d’environ 94 %.

Sur le nombre total de personnes infectées, près de 7.000 sont toujours hospitalisées, la plupart dans le système de santé publique, tandis que près de 260 décès ont été enregistrés, pour une létalité inférieure à un pour cent, l’une des plus basses de la région des Amériques.

peo/mem/Wup