Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les pays riches accaparent des millions de vaccins qui ne leur sont pas nécessaires

Londres, 19 février (Prensa Latina) Les pays les plus riches du monde ont acheté un milliard de doses de vaccin contre la Covid-19 en plus de celles dont ils ont réellement besoin pour immuniser leur population, a assuré aujourd’hui une organisation non gouvernementale.

Selon ONE Campaign, cette quantité excédentaire permettrait de vacciner toute la population adulte d’Afrique.

Le rapport mentionne l’Australie, le Canada, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Union européenne comme les principaux monopoleurs des vaccins contre la maladie provoquée par le coronavirus SARS-Cov-2.

Les États-Unis, qui ont une population d’un peu plus de 328 millions d’habitants, ont acheté environ  un milliard 100 millions de doses, alors que 656,4 millions seraient suffisantes pour compléter le traitement.

Dans le cas du Royaume-Uni, l’excédent dépasse 133 millions de doses, et dans le cas du bloc européen il avoisine les 465 millions de doses.

Ces énormes excédents incarnent l´approche nationaliste face aux vaccins, a déclaré la directrice politique de l’organisation basée aux États-Unis, Jenny Ottenhoff, qui a appelé les nations riches à corriger ces pratiques afin de pouvoir protéger des milliards de personnes dans le monde contre la Covid-19.

Le rapport a été publié le jour même où les dirigeants du G7, composé des sept pays occidentaux les plus industrialisés, prévoient de tenir leur première réunion virtuelle depuis le mois d´avril de l’année dernière.

Lors de cette rencontre, le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a l’intention d’annoncer que son pays donnera à d’autres nations pauvres le reste des vaccins disponibles une fois la campagne nationale de vaccination terminée.

La bonne nouvelle serait que les dirigeants du G7 pourraient saisir cette opportunité et convenir d’un moyen rapide, efficace et équitable de partager les doses excédentaires avec d’autres pays dès que celles-ci quitteront les chaînes de production, a ajouté le rapport de ONE Campaign.

Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a mis en garde mercredi dernier contre la distribution incroyablement inégale et injuste des vaccins contre la Covid-19.

Comme l’a souligné le responsable lors d’une réunion virtuelle du Conseil de Sécurité de l´ONU, alors que 10 pays ont administré 75 % des doses, plus de 130 n’en ont pas encore reçu.

peo/ga/nm