Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Grand Barrage de l’Éthiopie est considéré comme vital pour l’intégration de l’Afrique

Addis-Abeba, 8 mars (Prensa Latina) La Commission Africaine de l’Énergie estime que le Grand Barrage de la Renaissance d´Éthiopie est essentiel pour améliorer l’intégration économique en Afrique, a déclaré aujourd’hui le directeur de cette agence, Rashid Ali Abdallah.

Il est très important d’achever ce projet hydroélectrique qui sera le centre des énergies renouvelables du continent et aidera à accélérer les activités de développement de plusieurs pays, a déclaré Abdallah lors d’une rencontre avec l’ambassadeur éthiopien en Algérie, Nebiat Getachew.

Nous comprenons l’importance du barrage, surtout pour les États situés dans la Corne de l’Afrique, et nous espérons que les négociations entre l’Éthiopie, l’Égypte et le Soudan pour déterminer comment l’exploiter aboutiront à une issue satisfaisante pour toutes les parties, a ajouté le politicien tanzanien.

Pour sa part, Getachew a déclaré que son pays maintient une approche juste dans les discussions concernant le barrage, qui 'ne causera pas de dommages significatifs dans les pays en aval et sera fondamental pour la croissance des nations voisines'.

Il sera essentiel pour relier l’ensemble de la région par le biais d’une infrastructure énergétique et contribuera au succès de l’Agenda 2063, stratégie de développement de l’Union Africaine (UA), a-t-il indiqué, conformément à une déclaration officielle diffusée dans cette capitale.

Connue comme l’AFREC (ses sigles en anglais), la Commission est une entité de l’UA chargée de coordonner, d’harmoniser, de protéger, de conserver, de développer, d’exploiter rationnellement, de commercialiser et d’intégrer les ressources énergétiques en Afrique.

peo/mem/raj