Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´OPS souligne la gestion de la pandémie de Covid-19 à Cuba

La Havane, 11 mar (Prensa Latina) Le représentant de l’OPS/OMS à Cuba, José Moya, a décrit le programme gouvernemental pour faire face à la Covid-19 comme multisectoriel, axé sur la prévention et un suivi constant, à un an du diagnostic des premiers cas sur l´île.

Faisant le bilan du comportement de la maladie dans le pays, il a signalé dans des déclarations à Prensa Latina que ce plan présente plusieurs facteurs à souligner : l’un d’eux est la participation de tous, du gouvernement, des autorités sanitaires et des autres secteurs.

Cette vision a permis un suivi constant afin de procéder aux ajustements nécessaires et d’identifier rapidement les nouveaux cas sous la supervision des soins de santé primaires, en recherchant les malades potentiels et en procédant à des diagnostiques en laboratoire. C´est l’ensemble qui a été fondamental, a-t-il manifesté.

Sous la direction du directeur national d’Épidémiologie, Francisco Durán, le pays peut connaître chaque jour depuis mars 2020 l´état de propagation de la maladie et ses effets, et ainsi recevoir des recommandations.

La nation a établi, dès le début, l’usage obligatoire du masque, alors que le monde remettait alors en question sa pertinence, a rappelé le représentant de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) dans l’île caribéenne.

D’autres mesures ont été essentielles, telles que la distanciation physique, l’hygiène des mains et des surfaces pour contrôler la transmission pendant les premiers mois, a expliqué le fonctionnaire, après avoir expliqué les causes de l’augmentation des cas à l’heure actuelle.

Depuis décembre, les contagions ont augmenté avec l’ouverture des vols internationaux, comme c’est le cas partout dans le monde; cela a augmenté la transmission, qui se maintient maintenant sur un plateau, avec des oscillations autour des 800 cas quotidiens, a-t-il expliqué.

Pour le fonctionnaire, la gestion de la maladie est rendue possible par la force du système de santé qui est universel, gratuit et accessible à tous, ce qui a donné une force à la riposte à la pandémie, tant hospitalière que communautaire.

À une question sur le début de la phase III de l’essai clinique du premier des candidats cubains à la vaccination contre la Covid-19, il a souligné le potentiel scientifique de l’île.

Il s’agit de plus de trois décennies consacrées à la recherche, qui a apporté non seulement les candidats vaccinaux mais aussi les médicaments du protocole de traitement actuellement en place. Maintenant, l’espoir vient avec ces vaccins, a déclaré Moya.

Lundi dernier, a débuté la phase III de l’essai sur l’Homme de Souveraine 02, le candidat vaccinal anti-Covid-19 le plus avancé, qui comprend 44.010 volontaires pour démontrer son efficacité.

peo/msm/Alb