Agence de Presse de l'Amérique Latine

Première dose de Soberana 02 de Cuba administrée à 22 mille volontaires

La Havane, 25 mars (Prensa Latina) La première dose du candidat vaccinal Soberana 02 (Souverain 02) de Cuba a été administrée jusqu’à hier à 22.000 volontaires sur les 44.000 prévus pour la phase III de ses essais cliniques.

C’est ce qu’a confirmé le directeur de l’Institut Finlay de Vaccins (IFV), Vicente Vérez, en charge du projet, qui a précisé que ce chiffre atteint la moitié de la population incluse dans la dernière phase d’études.

Multicentrique, adaptatif, en groupes parallèles, randomisé, avec placebo et en double aveugle, cet essai se déroule dans huit municipalités de la capitale cubaine afin de démontrer son efficacité par deux schémas de vaccination : l’une avec deux doses de l’injection et l’autre avec une troisième dose de rappel avec Soberana Plus, également développée par l’IFV.

La détermination d’évaluer deux schémas de vaccination, ont expliqué les experts, est surtout nécessaire pour faire face aux nouvelles souches du virus qui circulent dans le monde.

Soberana 02 est un vaccin conjugué, dans lequel l’antigène du virus, le domaine de liaison au récepteur (RBD), est chimiquement lié à l’anatoxine tétanique et a deux formulations.

'La deuxième formulation a atteint une grande efficacité et a provoqué une réponse immunitaire très puissante dès la première semaine de sa première dose. Elle également induit une mémoire de longue durée dans la réponse immunitaire qui, en plus de produire des anticorps les rend durables'; a détaillé Vérez.

Ce candidat vaccinal fait également l´objet d´une étude d’intervention pour des groupes de population à risque d’infection dans des situations réelles de transmission communautaire afin d’évaluer son efficacité et son impact sur 150.000 autres volontaires, également de La Havane; dont près de 70.000 travailleurs du pôle scientifique et du secteur de la santé.

Les spécialistes cherchent à vérifier les résultats de Soberana 02 sur la mortalité due au coronavirus SARS-CoV-2, pathogène responsable de la Covid-19, et à étudier les changements dans les taux d’hospitalisation dans la population de référence associés à la vaccination.

Il est en outre prévu de confirmer la capacité de Soberana 02 à réduire l’infection symptomatique chez les vaccinés de 60 pour cent, après quatorze jours d’administration de la seconde dose.

L’importance de cette étude d’intervention contrôlée et sans placebo réside dans le fait que les résultats compléteront les données d’efficacité clinique de l´essai clinique de phase III de Soberana 02 et permettront d´évaluer la réduction de l’incidence et de la dispersion de la pandémie, ont détaillé des scientifiques collaborant au projet.

peo/mem/cdg