Agence de Presse de l'Amérique Latine

CNN souligne les avancées de Cuba et ses candidats vaccinaux anti-Covid-19

Washington, 1er avril (Prensa Latina) Le site numérique de la chaîne CNN en espagnol a souligné aujourd’hui les progrès des candidats vaccinaux cubains anti-Covid-19 à différents stades d’essais, et ce malgré les sanctions imposées par les États-Unis contre l’île.

Le reportage, signé par Patrick Oppmann, correspondant à La Havane, indique qu’au milieu de la récession économique et de l’augmentation des actions punitives de la part de Washington, l’île caribéenne a accompli un exploit qu’aucun autre pays latino-américain ne peut prétendre.

Il est ensuite question de la mise au point des cinq vaccins contre cette maladie provoquée par le SARS-CoV-2, dont deux sont en phase 3 d´essais cliniques, la dernière.

Alors que les contagions continuent de s’accroître dans la nation caribéenne, les scientifiques cubains mettent à l’épreuve leurs projets et les aspirations de l’île à être une puissance biomédicale, ajoute l´article.

En mars, des responsables cubains ont annoncé l’extension des essais de vaccins qui étaient déjà en cours pour inclure des centaines de milliers d’autres personnes.

Aujourd’hui, alors que Cuba souffre de pénuries de denrées alimentaires et de médicaments de base, le gouvernement de l’île a cherché à mettre au point le type de médicaments sophistiqués pour combattre la Covid-19 que d’autres pays beaucoup plus riches n’ont pas réussi à obtenir.

Selon le texte signé par Oppmann et accompagné de documents graphiques divers, d’autres pays, en particulier ceux qui n’ont pas les moyens de payer le vaccin, espèrent que le médicament préventif cubain contre la Covid-19 pourra compenser la situation actuelle.

L’Iran, où, selon CNN, l’utilisation de vaccins étasuniens et britanniques est interdite, procède actuellement à des essais à grande échelle avec 100.000 doses de Souverain 02 (candidat vaccinal cubain) et pourrait commencer à les produire sur son propre territoire.

En décembre 2020, le directeur de l’Institut Finlay de Vaccin (IFV), Vicente Vérez, a déclaré en exclusivité à Prensa Latina que la dernière étape de l’étude de ce projet aurait lieu également à l’étranger et au début de l’année, cette institution a signé un accord de collaboration avec l’Institut Pasteur du pays perse.

En mars, Cuba a annoncé qu’elle enverrait 30.000 doses de Souverain 02 et d’Abdala (second candidat vaccinal cubain en phase III d´essais cliniques) au Venezuela et que des scientifiques cubains et chinois élaborent conjointement un nouveau vaccin contre les variantes émergentes du nouveau coronavirus.

Par ailleurs, le 30 mars, le quotidien nord-américain The Washington Post a également souligné les potentialités de Cuba pour produire ses propres vaccins contre la Covid-19, immuniser la population de l’île et distribuer des doses à d’autres nations.

Selon le rapport de ce média, Cuba pourrait devenir le plus petit pays du monde à développer 'non seulement un, mais plusieurs médicaments préventifs contre le nouveau coronavirus'.

Si l´efficacité de ces vaccins est confirmée, ajoute-t-il, ils représenteraient une prouesse médicale, et il est par ailleurs espéré que ces doses soient moins chères que celles actuellement disponibles sur le marché et plus faciles à stocker, sans nécessiter de très basses températures.

peo/mem/rgh