Agence de Presse de l'Amérique Latine

La préparation de Cuba permet d´éviter l'effondrement du système de santé

La Havane, 12 avril (Prensa Latina) Cuba présente aujourd'hui une situation épidémiologique complexe, mais la préparation préalable à la pandémie de Covid-19 a permis d'éviter l'effondrement du système de santé face à la troisième vague, ont déclaré des autorités. 

Nous avons une réserve de lits, plus de laboratoires de biologie moléculaire (23) pour effectuer les tests PCR et nous pouvons assimiler les nouveaux cas dans nos établissements de santé, les centres de santé ne se sont pas effondrés, a déclaré le ministre de la Santé Publique Jose Angel Portal.

Il est nécessaire de ne pas perdre la perception du risque, et nous sommes obligés de réduire les cas à Cuba, étant donné les chiffres élevés, sinon, une telle situation gâcherait les efforts déployés dans la lutte contre le virus SARS-CoV-2, a déclaré  Portal.

Il a exhorté à ne pas se déresponsabiliser et a précisé que le fait de participer à des essais cliniques de candidats-vaccins n'est pas une raison pour abandonner les mesures hygiéniques et sanitaires, ni la distanciation physique et l'utilisation des masques.

La directrice de recherche de l'Institut de médecine tropicale Pedro Kourí, María Guadalupe Guzmán, a expliqué qu'il existe des variantes du coronavirus SARS-CoV-2 qui suscitent un intérêt et une préoccupation pour la santé publique.

Cuba maintient une surveillance génomique dans l'ensemble du pays où cinq mutations circulent, avec l'incidence la plus élevée de la variante D614G et une augmentation progressive de celles signalées en Afrique du Sud et en Californie, aux États-Unis.

L'expert a précisé que seuls trois cas ont été détectés avec la variante enregistrée au Royaume-Uni.

La mutation D614G, détectée dans toutes les provinces, est celle qui prévaut dans la nation des Caraïbes, mais celle détectée en Afrique du Sud s´impose peu à peu, a précisé Guzman.

En ce qui concerne l'efficacité des vaccins face aux nouvelles variantes, le président du Groupe Entrepreneurial des Industries Biotechnologiques et Pharmaceutiques (BioCubaFarma), Eduardo Martinez, a expliqué que ceux utilisés jusqu'à présent dans le monde ont montré de bons résultats.

Dans le cas des candidats-vaccins de Cuba, une troisième dose sera appliquée pour renforcer l'immunité de la population, a-t-il précisé.

Nous avons des résultats qui montrent que nos vaccins ont un niveau d'immunisation élevé, mais nous devons attendre les études d'efficacité, a-t-il manifesté.

Cependant, nous avons confiance dans nos candidats-vaccins, a déclaré l'expert.

peo/jcc/oda/joe