Agence de Presse de l'Amérique Latine

Biden met fin au financement du mur frontalier avec le Mexique

Washington, 12 avril (Prensa Latina) La proposition de budget du président étasunien Joseph Biden pour l'année fiscale 2022 supprime le financement du mur frontalier avec le Mexique initié sous l'administration de Donald Trump, ont rapporté des médias. 

Cela inclut également les fonds inutilisés précédemment et alloués au projet, selon le journal The Hill.

Les sections de la demande relatives à l'immigration et à l'application de la loi sur les frontières reflètent l'accent mis par l'administration sur la lutte contre les causes profondes de la migration, plutôt que de décourager l'immigration comme le faisait le Département de la Sécurité Nationale (DHS) sous l'administration précédente, indique le journal.

Bien que Biden ait demandé 1,2 milliard de dollars pour la sécurité des frontières et les infrastructures, il a explicitement rejeté le financement du mur frontalier, la politique d'immigration phare de son prédécesseur, ajoute le quotidien.

Dès le premier jour de son mandat,  Biden a signé un décret visant à interrompre la construction du mur frontalier. En février, il a officiellement annulé le décret d'urgence utilisé par Trump pour justifier la contribution au mur frontalier et détourner des fonds provenant d'autres priorités pour le financer.

Au-delà du financement du mur, note le journal, la demande de budget aborde plusieurs des propositions de Biden en matière d'immigration, à commencer par le financement de l'Office of Refugee Resettlement (ORR, pour ses sigles en anglais, le Bureau de relogement des réfugiés), une agence du Département de la Santé et des Services sociaux.

Dans sa demande, le président réclame 4,3 milliards de dollars pour l'ORR et se fixe pour objectif de réinstaller 125 mille réfugiés aux États-Unis d'ici 2022.

peo/jcc/ga/lb