Agence de Presse de l'Amérique Latine

Défense du droit à l’autonomie et à l’autodétermination corporelle à Cuba

La Havane, 16 avril (Prensa Latina) Cuba dispose de mécanismes légaux et institutionnels pour que tous les individus exercent leur droit à l’autonomie et à l’autodétermination sur leur corps, ont assuré hier des spécialistes de ce pays lors d’une rencontre virtuelle.

L’utilisation de méthodes contraceptives, la planification familiale, le cadre législatif concernant la défense des droits sexuels et reproductifs ont été quelques-uns des thèmes abordés lors de la présentation ce jeudi du Rapport sur l’état de la population mondiale 2021.

La Dr Mercedes Pilot, spécialiste du Programme de soins maternels et infantiles du Ministère de la Santé Publique, a indiqué qu’à l’heure actuelle 70 % des femmes à Cuba utilisent des contraceptifs, un indicateur comparable à celui des pays développés.

En outre, les résultats d’une enquête nationale publiée en décembre 2020 ont montré que 33 % des filles âgées de 15 à 19 ans n’utilisaient pas ces méthodes de protection. 'C’est le groupe d’âge qui utilise le moins les contraceptifs', a précisé la spécialiste.

Celle qui est également présidente de la Société scientifique cubaine pour le développement de la famille a ensuite souligné que la grossesse chez les adolescentes constituait encore un défi pour le pays et son système de santé.

Elle a indiqué qu’au cours de cette année de pandémie de Covid-19, plus d´un million de consultations de planification familiale ont été réalisées dans la plus grande des Antilles et que le nombre de cessations volontaires de grossesse a diminué.

Parmi les défis, elle a ajouté la nécessité d’encourager la formation continue des professionnels sur les thèmes de santé sexuelle et reproductive, à fournir des informations actualisées et à assurer la disponibilité de différentes typologies de méthodes contraceptives.

Pour sa part, la psychologue de la santé et professeure du Centre national d’éducation sexuelle, Nadina Peñalver, a expliqué que cette institution contribue à l’orientation et à la diffusion d´informations sur ces questions.

Parmi les travaux de cette entité, on trouve notamment un programme de prévention de la violence sexuelle à l’égard des enfants et des adolescents et la mise en place d´une stratégie d’intervention contre la maltraitance des enfants dans la communauté.

Le centre dispose d’un service de prise en charge intégrale des enfants victimes d’abus sexuels ou d’autres mauvais traitements et offre une prise en charge psychologique tant aux enfants qu’à la famille.

En outre, il offre également un accompagnement et des conseils psychologiques dans les services de prise en charge intégrale des personnes transgenres et transsexuels et mettent en œuvre une stratégie pour leur intégration sociale.

Le Rapport sur l’état de la population mondiale 2021, intitulé 'Mon corps m’appartient. Revendiquer le droit à l’autonomie et à l’autodétermination', a été divulgué la veille avec un appel à l’action afin que chaque personne ait le pouvoir de décider de sa vie.

peo/jcm/Rbp