Articles

Des drones frappent une base nord-américaine en Irak

Bagdad, 16 avril (Prensa Latina) Un trio de drones a frappé la base nord-américaine d’Ain al-Asad, dans la province occidentale d’Al-Anbar, en Irak, après avoir déjoué les systèmes antiaériens en place, a confirmé aujourd’hui le site Saberin News.

Le site indique que les drones ont échappé à la défense du Pentagone et causé plusieurs blessés et dégâts dans l’enclave.

Jusqu’à présent, aucun groupe ou individu n’a revendiqué l’action, qui fait suite à diverses attaques contre des intérêts nord-américains dans la nation arabe.

Des partisans de la Résistance irakienne exigent de poursuivre la lutte pour un retrait total des forces étrangères, notamment étasuniennes.

L’Irak a repris le dessus afin de nettoyer son territoire des occupants et de bombarder les militaires nord-américains, qui sont la source du terrorisme dans le pays et en Asie occidentale, peut-on notamment lire dans des communications d´utilisateurs d’Internet.

Par ailleurs, hier soir, une forte explosion s’est produite au passage d’une caravane nord-américaine aux abords de la base d´Ain al-Asad, précise Saberin News.

Mercredi dernier, un drone a frappé des positions de troupes étasuniennes sur l’aéroport international d’Erbil, la capitale de la région autonome irakienne du Kurdistan.

L’indignation de la nation arabe à l’égard des missions militaires étrangères s’est encore accrue après que l’on a appris leur participation à des actions déstabilisatrices, y compris leur soutien à des terroristes et à des attaques contre les Unités de mobilisation populaire qui combattent les extrémistes.

peo/mgt/arc