Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le rejet des eaux de Fukushima devra être sûr, affirme la Corée du Sud

Séoul, 19 avril (Prensa Latina) Le chancelier sud-coréen Chung Eui Yong a déclaré aujourd’hui que son pays ne s’opposera pas au rejet d’eaux radioactives de Fukushima s’il respecte les normes pertinentes de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Chung a également déclaré que le Japon devra fournir suffisamment de preuves scientifiques, partager des informations et assurer la participation de la Corée du Sud au processus de vérification de sûreté de l’AIEA, souligne lundi une dépêche de l’agence Yonhap.

Au lieu de s’opposer au plan, Séoul demande au Japon d’accepter ses conditions, tout en mettant la priorité absolue sur la sauvegarde de la santé et de la sécurité du peuple sud-coréen, a déclaré le ministre.

Mardi dernier, Tokyo a annoncé son intention de commencer à déverser, dans deux ans, plus d’un million de tonnes d’eau polluée de la centrale nucléaire de Fukushima dans l’océan Pacifique, ce qui a provoqué la critique de Séoul, de la Chine et d’autres pays voisins.

Au cours des 10 années qui se sont écoulées depuis la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, qui a été provoquée par un tremblement de terre suivi d’un tsunami, le Japon a conservé 1,2 million de tonnes d’eau radioactive, atteignant la limite de sa capacité de stockage.

peo/mem/Gfa