Articles

Une milice indépendante prend des bases de l’Armée du Myanmar

Naipyidó, 19 avril (Prensa Latina) L’Armée pour l’indépendance kachin a pris possession de deux bases militaires de l’Armée du Myanmar dans le nord du pays, ont confirmé aujourd’hui des médias locaux.

Selon ces versions, les deux bases qui sont tombées ce matin entre les mains des kachins, l’un des groupes ethniques armés les mieux entraînés de la nation asiatique, sont situées dans la région de Hpakant.

Depuis plusieurs semaines, des affrontements sont signalés dans la région entre des militaires et des membres du groupe indépendantiste, qui a décidé de défendre les civils qui manifestent contre le coup d’État du 1er février dernier.

Avec eux, d’autres groupes ethniques armés participent de plus en plus à la lutte contre la junte, selon des articles de presse.

Dans le même temps, des parlementaires du gouvernement déchu et des membres de groupes ethniques ont demandé à l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) de ne pas reconnaître la junte militaire, et d’inviter à la place leur représentant lors de la prochaine réunion de l’entité.

Jusqu´à maintenant, il est attendu que le général Min Aung Hlaing, le chef de la junte qui a pris le pouvoir, présente un rapport aux leaders de la région le 24 avril prochain à Jakarta.

Les membres de l’ANASE n’ont jamais condamné le coup d’État militaire, mais ont vivement critiqué la violence contre la population civile.

Selon l’Association d’aide aux prisonniers politiques du Myanmar, à ce jour, 737 personnes ont été tuées par la junte et 3.229 personnes ont été blessées.

peo/mgt/lp